Feeds:
Articles
Commentaires

Au centre Barsamian

Au cœur de l’été, les activités continuent à s’enchaîner. Ainsi, cette semaine, la commission ad hoc sur l’aménagement d’une zone d’activité dans le vallon du Roguez dont je suis membre s’est réunie dans les locaux de la Métropole (je vous en parlerai à la rentrée quand le sujet sera d’actualité municipale).

Ces activités peuvent parfois adopter un profil très aimable comme la soirée organisée par la communauté (si peu communautaire…) des Arméniens de Nice pour le 26e anniversaire de la création du Centre Barsamian sur les hauteurs du boulevard de la Madeleine.

Il faut dire que nous comptions beaucoup d’amis dans l’assemblée, des amis avec lesquels nous avons d’ailleurs – plus souvent Patrick que moi-même – voyagé en Arménie. Ce fut un plaisir de retrouver Monsieur Henri Cuny par exemple, l’ancien ambassadeur de France à Erevan qui a beaucoup œuvré pour les relations entre nos deux pays.

Mais le clou de la soirée fut incontestablement la prestation du jeune rockeur (12 ans…) Rockin’Raffi qui enflamma littéralement une salle d’abord incrédule devant le jeune âge de l’artiste. Chanteur et (surtout) pianiste, son talent est presque irréel.

Même si la qualité de mon enregistrement n’est pas terrible (surtout au début), vous pourrez en juger par vous-même : n’arrêtez pas avant la fin car vous aurez droit à un numéro d’une grande virtuosité (3’).

Christiane Taubira

Si certains politiques, y compris à droite, ont salué la décision rendue par le tribunal correctionnel de Cayenne le 15 juillet dernier, d’autres (les membres du FN mais pas qu’eux) ne se sont pas gênés pour émettre des réserves face à la gravité de la sanction. La meilleure dans le genre – et ça n’a rien de surprenant – étant Nadine Morano n’hésitant pas à twitter :

Morano

Contrairement à ce que d’aucuns font mine de penser, toutes les injures ne se valent pas. Et si la sanction a été lourde, elle le fut à la mesure du propos. Anne-Sophie Leclere a été condamnée non seulement pour injure à caractère racial (infraction passible d’une peine de 6 mois d’emprisonnement et 22 500 € d’amende) mais aussi pour provocation à la haine raciale (passible d’1 an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende). Si la peine de prison ferme est rarement prononcée, il me semble que son application dans ce cas pourrait avoir valeur d’exemple : on ne peut pas dire tout et n’importe quoi, sauf à en assumer les conséquences.

Rappelez-vous. Cette candidate, présentée par le FN à l’élection municipale de mars 2014 à Rethel, avait posté sur sa page facebook un montage avec la photo de Christiane Taubira accolée à celle d’un jeune singe, légendée ainsi : « à 18 mois » et « maintenant ».

C’était violent, très violent. Je me souviens avoir été particulièrement choquée, comme beaucoup de personnes l’ont été.

Sur le plan pénal, Anne-Sophie Leclere a été condamnée à 9 mois de prison ferme et à 5 ans d’inéligibilité et le FN à une amende de 30 000 €. Sur le plan civil, les deux sont solidairement condamnés à payer à l’association Mouvement Walwari qui s’est portée partie civile 50 000 € de dommages-intérêts.

Le tribunal va très loin dans ses attendus : ce n’est pas pour me déplaire. Je vous laisse les découvrir :

Jugement du tribunal de Cayenne

Annick GirardinCette nouvelle est passée complètement inaperçue, mais la gauche a bel et bien gagné une élection législative partielle le 29 juin, et cela, dès le premier tour, avec 59,9% des suffrages.

Il s’agit d’Annick Girardin, par ailleurs secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, dans la circonscription de Saint-Pierre-et-Miquelon. Contrainte à cette partielle suite à la démission de sa suppléante pour raison de santé, la candidate du PRG a gagné pour la gauche la première partielle depuis 2012.

Lors de sa visite, Thierry Braillard avait d’ailleurs pronostiqué ce résultat tant l’implantation d’Annick est forte sur ce territoire d’outre-mer.

Certes, une hirondelle ne fait pas… mais quand même !

Vue de la roche de Solutré

Chaque année, nous passons quelques jours en Saône-et-Loire. Lorsque ce séjour se fait entre amis, il s’en trouve toujours un pour dire «Et si nous allions à la Roche de Solutré ?» L’origine de cette demande est variable : mais qu’il s’agisse de l’intérêt porté à ce site préhistorique du paléolithique ou de celui pour le phénomène géologique qu’il représente dans la région, il y a toujours, plus ou moins avouée, l’envie de marcher sur les traces du «grand homme».

Quand l’idée est émise et finalement toujours retenue, je ne peux m’empêcher de marmonner dans ma barbe. Encore Solutré…

Contrairement à ce que d’aucuns imaginent, le parcours n’est pas très long. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle François Mitterrand a pu monter rituellement chaque année dans ce haut lieu de la Résistance française.

Et au fur et à mesure que nous avançons, je m’aperçois, qu’une fois de plus, je suis contente d’être là. Pendant la montée, je m’arrête pour observer la flore ou les petits koniks polonais réintroduit sur le site pour éviter sa colonisation par le buis.

Une fois en haut, le spectacle est magique avec ses vues circulaires sur les plaines viticoles du Mâconnais parmi lesquelles, les plus proches, celles du Pouilly-Fuissé.

Tout en sacrifiant à la tradition, nous avons amélioré l’ordinaire en y faisant un pique-nique et en y donnant rendez-vous aux cousins de l’un de nos amis. Après quelques journées de pluie, cette balade sous le soleil retrouvé m’a à nouveau ravie. À tel point que je n’ai (presque) pas râlé malgré la présence au sommet qu’un groupe de jeunes scouts quelque peu bruyants. C’est dire…

Les copainsKoniksPatrick

Deep purple

Deep purple

Ce jeudi 10 juillet fut bien rempli.

Bureau de la MétropoleIl a commencé comme prévu par le Bureau de la Métropole NCA dans le quartier de l’Arenas. Seule opposante présente avec la jeune élue du Rassemblement Bleu Marine, j’ai pu noter les efforts de pédagogie du Président Estrosi face aux remarques souvent naïves de celle-ci et son absence de réaction suite à son opposition systématique lorsqu’il s’agissait de délibérations relatives à la politique de la ville et à l’environnement, alors que mon vote contre deux délibérations liées au passage en souterrain du tram n’ont pas eu l’heur de lui plaire…

Hadrien

Hadrien

En fin d’après-midi, c’était à mon tour, comme Patrick l’avait fait la veille au Conseil général, d’assister à la petite cérémonie que la Ville de Nice  avait organisée pour féliciter les titulaires du Bac mention TB dans les jardins de la Villa Masséna (j’y étais d’ailleurs déjà allée quelques jours plus tôt avec un ami qui souhaitait visiter le musée). Une occasion supplémentaire de féliciter Hadrien que toute sa petite famille avait accompagné. Son jeune frère Renaud (encore en primaire mais déjà très prometteur) nous a avoué, en toute bonne conscience, qu’il avait préféré le buffet au discours. Pourtant le maire, même s’il ne put s’empêcher d’égratigner au détour d’une phrase le gouvernement, eut des propos très motivants sur les chances que donnait la République à ses enfants par l’éducation et élogieux sur la mission des professeurs.

La soirée fut d’une autre nature puisque c’est avec nos amis Luc et Isabelle que nous nous sommes rendus au Festival du Jazz dans son plus tout à fait nouveau lieu d’accueil du jardin Albert 1er. Même si je regretterai encore longtemps Cimiez et ses arènes, je dois admettre que la foule était extrêmement dense, preuve du succès de la manifestation. Nous y avons d’ailleurs croisé mes collègues d’EELV au Conseil municipal et quelques autres élus. Ce sera notre seule visite au festival pour cette année et ce n’était pas vraiment pour du jazz mais pour… des Deep purple en grande forme dans leur version la plus hard déchaînant l’enthousiasme d’un public où toutes les générations se trouvaient confondues.

Allez, je vous fais partager le grand moment de la soirée : la vidéo est médiocre (j’étais loin de la scène au moment où j’ai filmé) mais ça pourra vous donner une idée de l’ambiance.

Dossier des délibérations pour le prochain bureau métropolitain...

Dossier des délibérations pour le prochain bureau métropolitain…

On attend des élus minoritaires dans les assemblées locales qu’ils jouent leur rôle d’opposants, tout en restant constructifs, et qu’ils suivent au plus près les dossiers présentés par la majorité.

Quand la minorité est relativement importante (c’était le cas suite à l’élection niçoise de 2001 où Patrick Mottard et ses colistiers n’étaient pas moins de 14, c’est-à-dire le maximum qu’on pouvait avoir en étant dans l’opposition), les responsabilités s’exercent avec plus d’efficacité que lorsque la minorité est faible.

Ce dernier cas est malheureusement le nôtre depuis l’élection de mars dernier. Les 6 élus que nous sommes au Conseil municipal de Nice (seulement 5 au Conseil métropolitain Nice Côte d’Azur) ont été contraints de multiplier les responsabilités pour tenter d’être présents dans le plus possible d’instances, avec forcément un gros travail à fournir à la clé.

J’ai déjà pu constater une chose : les dossiers les plus importants intéressant la Ville de Nice sont désormais traités par la Métropole NCA et surtout par le Bureau de la Métropole où notre groupe n’a que 2 représentants (Patrick Allemand et moi-même). Autant dire que lorsque j’ai récupéré ce matin le très épais dossier des délibérations qui vont passer après-demain en Bureau, j’étais proche de l’abattement…

Après quelques séances du Conseil municipal et du Conseil métropolitain, je peux faire le point sur les différentes responsabilités que j’ai acceptées.

VILLE DE NICE

En tant que conseillère municipale, je suis membre des commissions « Culture, sport, tourisme, événementiel » et « Jeunesse, cohésion sociale, proximité ». Ces commissions, qui ont lieu quelques jours avant le conseil municipal, ont pour but de préparer celui-ci.

Par ailleurs, je représente la ville au Comité de direction de l’Office du Tourisme et des Congrès et je participe à la Commission consultative des services publics locaux.

Enfin, je vais vraisemblablement être membre de la commission de contrôle et d’évaluation des marchés publics dont j’ai demandé la création, ce que le maire a accepté.

MÉTROPOLE NCA

En tant que conseillère métropolitaine, je suis membre des commissions préparatoires suivantes :
– « Logement, rénovation urbaine et cohésion sociale »
– « Aménagement, transport, urbanisme »
– « Tourisme, relations internationales, euro méditerranée, sport »

Je fais aussi partie du Bureau de la Métropole, de la Commission consultative des services publics locaux (même chose qu’à la ville mais au niveau métropolitain), de la Commission ad hoc sur l’aménagement d’un site d’activité au Vallon de Roguez (un jour je vous expliquerai pourquoi…), et, en tant que suppléante, de la Commission locale du Plan de sauvegarde et de mise en valeur du Port de Nice.

Franchement, je ne suis pas certaine de n’avoir rien oublié…

Les députés europhobes tournent le dos et ceux du FN restent assis pendant l'hymne européen : glaçant...

Les députés europhobes tournent le dos et ceux du FN restent assis pendant l’hymne européen : glaçant…

Tout d’abord l’Europe et l’image glaçante de ces députés europhobes tournant le dos à la tribune du Parlement pendant l’Hymne à la joie. Une preuve de plus qu’on ne pourra jamais discuter avec ces gens-là, seulement les combattre.

Nicolas SarkozyÀ propos de Sarkozy, j’ai l’impression que la journée d’hier a marqué un tournant jusque dans les milieux qui lui étaient les plus favorables. En effet, hier soir, ses soutiens les plus emblématiques (Nadine Morano, Christian Estrosi…) ne criaient plus vraiment au complot mais se contentaient de demander une justice sereine où leur ancien leader ne serait pas moins bien traité que le commun des mortels.

Enfin, sur les rythmes scolaires, comme j’ai pu le vérifier encore au Conseil métropolitain avant-hier en discutant avec certains maires, la réforme se met en place dans les Alpes-Maritimes comme ailleurs. Beaucoup de temps perdu par les municipalités à bloquer la réforme avec toutes les conséquences que l’on sait. Mais je suis persuadée qu’on n’en parlera pas plus dans six mois – et je suis généreuse – que de la loi sur le mariage pour tous…

%d bloggers like this: