Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Présidentielles 2012’

Les 10 candidats à la Présidentielle de 2012

Tout ça pour ça…

Des mois de polémique sur la règle des 500 signatures (faut-il rendre les parrainages anonymes ? faut-il un parrainage par les citoyens ?) pour en arriver quand même à une liste de candidats.

Dix candidats et quelques questions :

– Le FN a-t-il vraiment été en difficulté ou, une fois de plus, nous a-t-il joué la Traviata pour se victimiser ? Des journalistes d’investigation seraient bien inspirés de mener l’enquête maintenant qu’on dispose de toutes les données.

– Alors que l’ancien Premier ministre, Dominique de Villepin, n’y est pas parvenu, comment expliquer que l’obscur Cheminade y soit arrivé pour la deuxième fois et, nous a-t-on dit, les doigts dans le nez ? Là aussi les journalistes seraient bien inspirés de faire leur boulot.

– Comment deux candidats trotskystes peuvent-ils cumuler plus de 1000 signatures alors que leur discours anti-système et anti-notable devrait les desservir pour employer un doux euphémisme ? Cela dit, la dernière fois, ils étaient trois… Encore un mystère à résoudre.

Du coup, avec ce nombre somme toute important de candidats cumulé à la règle d’égalité des temps de parole dans les médias, la campagne va devenir inaudible. Parce que, franchement, entre Cheminade et le Dr House, vous allez choisir quoi ?

Read Full Post »

Patrick Mottard et Jean-Christophe Picard

De temps en temps, il n’est pas inutile de revenir aux sources même si, pour cela, on doit s’écarter un peu de la politique au profit du juridique. C’est l’objectif que nous nous étions fixés aujourd’hui, avec le PRG, dans le cadre de la campagne de François Hollande dans notre département.

En effet, il s’agissait, en s’appuyant tout à la fois sur les textes et sur la pratique, de faire un tour d’horizon des pouvoirs du Président de la République en France.

Cette intéressante conférence, qui fut suivie d’un petit débat, s’est tenue à la permanence de Cyrille Besset et était assurée à la fois par Jean-Christophe Picard et Patrick Mottard. Ils se sont succédés pour parler tour à tour de la naissance de la Ve République et du régime qu’elle mettait en place, des pouvoirs du Président tels qu’ils sont inscrits dans la Constitution, de la pratique de nos institutions notamment avec les nouveautés que constituent les réformes relativement récentes qui lui ont été apportées, comme l’introduction de la QPC par exemple.

Parmi l’assistance, on pouvait noter la présence des animateurs de la campagne de François Hollande dans le département – Patrick Allemand, premier secrétaire du PS, et David Nakache –, et de Christine Doréjo, conseillère municipale.

On a pu ainsi constater que, même si l’exercice de la fonction présidentielle pouvait dépendre de la personnalité de son titulaire, les effets pervers du régime étaient en germe dans la Constitution du 4 octobre 1958 elle-même. Et d’espérer du coup le passage à une VI République…

Pour le développement de quelques uns des thèmes abordés par Patrick, rendez vous sur son blog.

Read Full Post »

Ouf ! Une bonne chose de faite.

Disons-le tout net : je ne suis pas une fanatique des primaires. Et le premier débat programmé ce soir entre les six candidats de la gauche socialiste et radicale m’apparaissait potentiellement très dangereux. Qui allait dégainer le premier ? J’aurais parié sur… laissons tomber… Bref, c’était la soirée de tous les dangers.

Le très mauvais souvenir que j’avais gardé – avec l’ensemble des Français sans doute – des débats organisés à l’occasion de l’investiture du candidat socialiste pour la présidentielle de 2007 me faisait craindre le pire, même si on avait pu constater que, au cours de ces dernières semaines, les prétendants avaient, dans l’ensemble, fait preuve d’un sens certain des responsabilités. Mais ils n’avaient pas encore eu l’occasion d’échanger ensemble.

Mes craintes ont vite été levées. Dès les premières interventions, confrontés l’un après l’autre aux questions des journalistes, on a senti que ça allait bien tourner, que les petites phrases assassines ne seraient pas de la partie et que chacun, même s’il était dans son rôle, tenait à montrer qu’il était à la hauteur de l’enjeu. Si l’on a pu constater, au départ, une certaine crispation, celle-ci a rapidement disparu, et c’est avec sérénité que tous se sont attachés à montrer tout à la fois leurs différences et leur unité. Conscients de l’importance de l’enjeu dans la période de crise économique que nous traversons, face à un pouvoir politique qui montre chaque jour davantage tout à la fois son indigence et son arrogance, ils avaient à cœur de montrer que la gauche était prête à répondre aux attentes des Français, qu’elle n’était plus dans les attaques personnelles des uns contre les autres, et qu’une fois les primaires passées, chacun allait se serrer les coudes.

Même lorsqu’on est passé à la deuxième partie de l’émission, alors qu’ils pouvaient s’interpeller les uns les autres, la pédagogie l’a emporté sur l’invective. Les accrochages ont été rares. Dans ces conditions, on pourrait penser qu’on a eu droit à un débat ennuyeux : nous sommes tellement habitués à voir notre personnel politique passer son temps à s’égratigner ! Mais non, bien au contraire. Tant pis pour les journalistes qui, en vain, ont essayé d’opposer les candidats ; tant pis pour la droite qui, toujours prête à ironiser sur les divisions de la gauche (qui, il faut bien le reconnaître, lui tend souvent le bâton…), n’aura rien demain à se mettre sous la dent.

Difficile de savoir à qui ce premier débat aura profité, lequel a gagné, lequel a perdu. Les prochains débats permettront sans doute de préciser les choses, de mettre davantage l’accent sur les différences de fond entre eux (entre Valls et Montebourg, c’est déjà fait). Mais peu importe. Ce soir,  j’étais fière d’appartenir au camp de ces femmes et de ces hommes de qualité. Et il y avait longtemps que ça ne m’était arrivé.

Décidément, une bien bonne soirée. Vivement les prochaines !

Voir également le blog de Patrick Mottard

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :