Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Plateau de la Justice’

Le soleil vient à peine de se lever quand nous arrivons au col d’Eze. Avant que Patrick n’entame son jogging dominical vers le plateau de la Justice, j’ai envie d’aller faire un tour du côté du Fort de la Revère. Le temps est magnifique et il n’y a encore personne. De quoi profiter en toute quiétude de la vue sur le village d’Eze et le cap Ferrat d’un côté et les montagnes de l’autre.

Seule sur un banc idéalement placé, je savoure mon bonheur. Patrick, lui, est déjà parti en courant.

Fort de la Revère - 1 (1)

Je le rejoins une heure après. Le soleil maintenant plus haut éclaire quelques feuillages automnaux et fait briller une jolie toile d’araignée. Je ne peux résister à quelques clichés.

 

Publicités

Read Full Post »

eze-7

Voilà quelque temps que je n’avais plus accompagné Patrick lors de l’un de ses joggings matinaux.

Renouant ce matin avec ce qui était presque devenu une tradition, nous nous sommes dirigés vers le Col d’Eze pour arpenter les chemins du Plateau de la Justice. C’est l’un de mes endroits préférés pour me balader. Sans doute pas le plus beau ni celui qui offre les vues les plus somptueuses comme le parc voisin du Fort de la Revère : ici, on aperçoit au loin les quartiers est de Nice et la vallée du Paillon. Mais il me plaît bien et il semble convenir à mon coureur de mari : donc, tout le monde est content.

Cela ne fait pas très longtemps que j’affectionne ce genre de promenades. Car il s’agit bien de promenades. En effet, j’ai toujours assez peu apprécié les randonnées en montagne, même si j’en ai fait pas mal dans le cadre de sorties entre copains : à chaque fois que ça devenait fatiguant, je me demandais ce que j’étais encore venue faire là et je détestais la faiblesse qui m’avait conduite à accepter cette énième sortie. L’effort gratuit m’ennuie un peu. Si j’ai fait beaucoup de sport dans ma jeunesse, c’était toujours dans la perspective de compétitions qui seules parvenaient à me motiver. Mais je m’égare…

Retour donc au Col d’Eze. Peu de monde sur les chemins, seulement quelques joggeurs du dimanche et de rares promeneurs (trop souvent accompagnés de chiens…). Avancer à mon rythme, revenir sur mes pas, m’arrêter pour admirer le paysage, seulement armée de mon appareil photo (le neuf acheté cet été en Australie après la chute du précédent), me procure un délicieux sentiment de solitude dont j’admets cependant qu’il puisse être troublé par le passage de Patrick surgissant souriant au détour d’un virage.

Les conditions météorologiques étaient idéales, il faisait un peu frais, juste assez pour ne pas crever de chaleur (Pourquoi est-ce que je crève toujours de chaleur ou meurs de froid au lieu d’avoir tout simplement chaud ou froid comme tout le monde ?) Des conditions idéales car le soleil était légèrement voilé et, avec les rares feuillages qui commençaient à rougir, on avait enfin l’impression d’entrer timidement dans l’automne. Au fil des minutes, les nuages se sont faits plus rares. Les rayons du soleil ont commencé à filtrer dans les clairières, la température ambiante s’est élevée de quelques degrés. Décidément, l’été résiste…

eze-1eze-2eze-3eze-4eze-5eze-6eze-8eze-9patrick-mottard

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :