Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Nouvelle-Zélande’

Des membres du Collectif 360°, Murielle Iris (au micro), Benoît Arnulf

Des membres du Collectif 360°, Murielle Iris (au micro), Benoît Arnulf

Pour sa deuxième soirée, le Festival In&Out a fait étape à la Villa Arson et nous a présenté, en partenariat avec la dynamique et exigeante association cinéphilique « L’Éclat », deux films documentaires sur les manifs pro et anti-mariage pour tous de ces derniers mois.

Ce fut l’occasion de retrouver le maître des cérémonies Benoît (directeur artistique du festival) ainsi que la petite famille Arnulf et bien sûr Sébastien, et de vérifier, une fois de plus, l’excellente et professionnelle organisation du festival.

Le premier film du réalisé par le Collectif 360°, Ecce homo, nous a montré un groupe de contre-manifestants LGBT investissant pacifiquement la grande manifestation des antis à Marseille en novembre dernier. Une magnifique démonstration de la pauvreté des arguments qu’une participante au débat a qualifiés d’arguments « parce que » : parce que c’est comme ça ! c’est la nature ! c’est la volonté divine ! c’est… le dictionnaire qui le dit ! (sur ce dernier point, il faudra qu’ils se mettent à jour : Larousse a changé sa définition).

Le deuxième film, Non à la haine, de la réalisatrice néo-niçoise Murielle Iris, est un montage effectué au cours des deux manifestations pro mariage de Nice et de Paris en début d’année. Là, nous avons eu la surprise de voir apparaître à l’écran… Patrick, assez largement interviewé.

Mais l’essentiel du film est dans la multiplication des témoignages anonymes (assez souvent d’hétérosexuels) qui, avec une certaine sérénité, disent non à la haine et oui à l’égalité. Le ton du film traduit d’ailleurs assez bien l’optimisme assumé de la réalisatrice et la scène finale, avec de jeunes enfants, est une véritable bouffée d’oxygène.

Rentrant chez moi, j’ai appris que les Néo-Zélandais venaient aujourd’hui même de légaliser le mariage gay (le vote s’est conclu de façon très chaleureuse et émouvante).

Après les Anglais, les Kiwis… et dans quelques jours les Français. Et un, et deux, et trois mariages pour tous !

Benoît Arnulf et Dominique Boy Mottard

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :