Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Mobile’

Quel bonheur que ces rendez-vous annuels dans la Bourgogne mâconnaise avec une dizaine d’amis proches, presque toujours les mêmes. Chaque séjour nous évite d’avoir la nostalgie des précédents. Grâce à Michel, le propriétaire, La Tour de Bassy est presque devenue notre résidence secondaire avec ses rituels : autour des repas (merci à Luc et sa plancha !) ou de l’apéro au bord de la piscine, ses spectacles de chant ou de théâtre par les plus doués d’entre nous dans l’immense salon-chapelle, ses visiteurs du soir (cette année Alain et ses pralulines, puis Agnès et Laurent et l’idéal mâconnais). Et bien sûr, ses balades renouvelées grâce à Patrick, le régional de l’étape.

En ce mois de juillet 2018, il y eut le parcours de la Voie bleue en bord de Saône en vélo (avec pause baignade après la dégustation des grenouilles à Tournus), la montée de la Roche de Vergisson d’où la vue sur celle de Solutré est imprenable, la visite du marché du Charolais à Saint-Christophe-en-Brionnais avec passage au lac de la Clayette que domine le château (c’est à sa foire, selon la légende, qu’Henri IV aurait trouvé son fameux destrier blanc), la réserve naturelle de La Truchère-Ratenelle en Bresse, et la tournée, plus classique celle-là, du Beaujolais et de ses caves. Une nouveauté toutefois cette année : la visite de Vaux en Beaujolais, alias Clochemerle et sa pissotière. Car nous n’hésitons pas à franchir les frontières de la Saône-et-Loire pour quelques incursions dans les départements limitrophes.

D’où l’envie de vous faire partager mon album photo de l’année.

 

Publicités

Read Full Post »

Vaugrenier - 1 (3)

En balade dominicale et (très) matinale à Vaugrenier, j’ai pu enfin profiter de quelques traces d’automne. Certains arbres jaunissent, d’autres rougissent, certains perdent même leurs feuilles.

Le soleil commençait à se lever et j’avais presque le sentiment d’être seule au monde : le bruit des voitures sur la route du bord de mer ne me parvenant qu’assourdi, je pouvais profiter du chant des oiseaux et entendre le bruit des feuilles ou des glands qui tombaient. Un photographe rencontré à un point d’observation m’a fait remarquer que l’hiver devait approcher car les rouges-gorges étaient de retour.

Armée de mon appareil photo, j’ai pris quelques clichés, mais le soleil étant encore très faible, les couleurs n’étaient pas très éclatantes. Quand elles le sont devenues, en même temps qu’arrivaient les premiers coureurs et promeneurs du parc, j’étais sur le départ…

 

Read Full Post »

Soir d’été à Mobile, AL

The Garage

Mobile fut jadis la capitale de la Louisiane. Elle n’est plus que le débouché maritime de l’Alabama. Son quartier historique aimerait égaler, par sa beauté et sa réputation, celui de la ville qui lui a succédé, la Nouvelle-Orléans. Bon, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a encore du boulot !

Pourtant, il faut reconnaître que le petit secteur autour de Dauphin street n’est pas sans charme. Sa réhabilitation étant loin d’être achevée, il conserve un aspect authentique qui dégage une atmosphère très particulière, surtout de nuit. Mais nous sommes dans le Sud, et la température, qui la nuit continue à avoisiner les 30° C, chasse les passants vers la quinzaine d’établissements du quartier.

Moi qui maugrée depuis le début du voyage contre les interdictions ou les mises en garde liées au principe de précaution et au souci d’écarter les risques d’une action en responsabilité, j’ai eu le bonheur de passer un moment dans Le Garage, un joyeux capharnaüm qui est probablement le dernier des Etats-Unis à accepter les fumeurs sans restriction. Ça sent mauvais, ça oppresse, mais quelque part ça fait du bien. Je crois même avoir repris une margarita pour fêter l’événement.

Du coup, entre bar et restau, la rue était à nous… et on y a sans doute fait un peu les singes ! Mais, dans une ville où les arbres sont décorés des fameux colliers du Mardi Gras, c’est une fantaisie qu’on pouvait se permettre.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :