Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Mairie de Nice’

Noëlle et Mathieu - 1

Belle cérémonie républicaine hier en mairie de Nice que celle du mariage de Mathieu et de Noëlle, une de mes anciennes étudiantes, en présence d’invités qui, du fait des origines de Noëlle, étaient venus à la fois de Tunisie (du côté de son père) et d’Irlande (du côté de sa mère). Sans oublier une partie de la famille marseillaise de Mathieu et les copines de promo dont l’une avait fait spécialement le voyage du Michigan où elle est depuis installée. C’était un plaisir pour moi de retrouver quelques-unes de ces étudiantes qui avaient eu à subir mes cours de droit privé il y a deux ou trois ans.

Nous étions le 15 juillet et il était difficile de faire abstraction de la journée de la veille qui avait vu la commémoration et l’hommage aux victimes du 14 juillet 2016. Les mariés avaient souhaité que j’évoque ce drame et je l’ai fait en ces termes :

« (…) Noëlle, Mathieu, vous voilà donc officiellement mariés.

Le mariage civil est une cérémonie brève mais chargée de symboles. Ce n’est pas un sacrement, mais l’engagement d’une femme et d’un homme acté par la République et placé sous la triple bannière de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité. C’est dire qu’au-delà de l’engagement privé, de votre engagement privé, il y a une dimension sociale à votre union.

Au lendemain du 14 juillet – parce que vous avez souhaité l’évoquer – on ne peut que constater que la date de votre mariage a une forte charge émotionnelle. Elle nous rappelle que la République est fragile, que ces derniers temps elle est attaquée, parfois martyrisée, comme il y a un an sur la Baie des Anges.

Noëlle, Mathieu, en vous regardant, en voyant votre jeunesse, votre beauté, vos projets, je me dis que le hasard n’existe pas et que votre union aujourd’hui, précisément aujourd’hui, est un beau défi lancé à l’indicible. Un défi que vous n’aurez pas à affronter seuls puisque vos familles respectives, vos parents auxquels vous vouez tant d’amour – c’est très émouvant la façon dont vous parlez d’eux – et de reconnaissance pour ce qu’ils vous ont donné, seront auprès de vous, avec vous, pour le relever (…) »

Noëlle, Melissa et Alicia - 1

Noëlle et ses copines de promo, Alicia et Melissa, mes anciennes étudiantes

Publicités

Read Full Post »

Julie et Ramzi

Dominique Boy-Mottard, Julie et RamziAprès Sarah et Thibaud, Maria et José, Antoine et Nicolas, Christelle et Didier, Blaise et Grégory, Sèverine et Guillaume, Iryna et Philippe, c’est aujourd’hui Julie et Ramzi que j’ai eu l’honneur de marier. Un couple attachant des quartiers Est de la ville (Saint-Roch, Riquier), qui m’avait été recommandé par notre amie Faouzia, très entouré par leurs familles et leurs amis, et très ému pendant la cérémonie.

Ils aiment beaucoup les voyages et, comme ils ambitionnent de partir un jour prochain pour le Costa Rica, je leur ai tenu ce petit discours :

« (…) Julie, Ramzi, un couple qui, comme vous, aime les voyages, ne peut que s’épanouir. En effet, la découverte et les horizons lointains cimentent l’intimité et la complicité tout en offrant une ouverture au monde qui permet de voir grand.

Vous m’avez confié que vous aimeriez bien faire votre voyage de noces au Costa Rica. J’espère que vous le pourrez – sinon n’hésitez pas à faire un jour le déplacement – car je vois dans le choix de ce sympathique petit pays l’occasion de faire quelques clins d’œil à votre futur.

Tout d’abord, ne dit-on pas que le Costa Rica est la Suisse de l’Amérique Centrale ? J’y vois donc, pour ma part, un symbole de prospérité matérielle pour votre famille.

Ensuite, c’est un des rares pays au monde à avoir renoncé – et cela dès 1949 – à avoir une armée. Nous avons donc là un joli symbole de relation pacifique basée sur la confiance au sein du couple que vous avez constitué.

On dit aussi que c’est le pays de la nature et surtout de la protection de la nature : les parcs nationaux recouvrent plus du quart de son territoire. Là, c’est placer votre mariage sous le signe de l’authenticité et du refus des artifices sociaux qui nous font perdre trop de temps.

Enfin, cerise sur le gâteau, ou plutôt feuille de menthe sur le Mojito [ je sais, je sais, ce n’est pas la boisson nationale du Costa Rica mais vous connaissez le guaro, vous ? ], après enquête, je peux rassurer Ramzi : il n’y a pas de Grande Roue (*) sur le territoire du Costa Rica ! Le seul vertige qu’il aura à craindre, c’est celui de l’Amour, comme dirait le regretté Alain Bashung. Et ce vertige-là, nul doute qu’il ne reprochera pas à Julie de l’avoir provoqué (…) »

(*) Private joke : Julie avait fait monter Ramzi sur la Grande roue à Nice au début de leur relation… et il n’avait pas osé lui avouer qu’il souffrait du vertige !

Read Full Post »

mariage blaise et Gregory

Ce samedi après-midi, je mariais Blaise et Greg en mairie de Nice.

Les choses commençaient mal : alors qu’ils avaient demandé, depuis décembre, la grande salle (il y a deux salles pour les mariages à Nice) puisqu’ils attendaient de nombreux invités, en nous rendant au service de l’état civil, nous constations que cela n’était pas possible car la grande salle était réservée pour le maire qui allait marier un couple qui participait à une émission de téléréalité tournée par TF1.

En voyant les 150 invités massés derrière les grilles de l’Hôtel de ville, j’étais extrêmement perplexe. Même dans la grande salle, ça n’aurait pas été simple… Mais les futurs mariés ont pris cela avec une certaine philosophie, le personnel de la mairie a fait de son mieux pour arranger les choses, l’adjoint Auguste Vérola nous a apporté son aide et, finalement, la plupart des invités ont pu suivre la cérémonie même si c’était depuis les différents couloirs. Quant aux autres, ils ont sagement attendu à l’extérieur la sortie des époux.

Ce petit cafouillage de départ a eu pour effet, grâce à un public particulièrement bon enfant, de placer la cérémonie sous le signe de la bonne humeur. Ce qui n’a pas empêché l’émotion d’être au rendez-vous au moment de l’échange des consentements, et aussi à la fin de mon petit discours qui clôturait la cérémonie, où j’avais usé d’une métaphore insulaire (les mariés ont souvent voyagé dans des îles) pour leur prodiguer un conseil : celui de protéger leurs mystères intimes, d’accepter de ne jamais essayer de tout savoir de l’autre. Ce serait illusoire et, de toute façon, pas souhaitable car c’est la différence qui enrichit.

Après la remise des papiers officiels et une petite séance photo à côté de Marianne, il était temps de rejoindre la joyeuse troupe qui s’est rendue en ordre quelque peu dispersé au lieu de rendez-vous pour partager un verre (accompagné de délicieuses gâteries) sur le Cours Saleya. L’opportunité pour moi de discuter avec quelques amis que j’avais retrouvés en cette circonstance, au premier rang desquels Jean-Louis et Marie-France, d’anciens copains de fac.

Jean-Louis et Marie-France

Read Full Post »

Les mariés et leurs enfants à la sortie de l'Hôtel de ville

Les mariés et leurs enfants à la sortie de l’Hôtel de ville

Les mois de mai et de juin sont définitivement ceux des mariages.

Et aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir que j’ai uni en mairie de Nice Christelle et Didier, un couple qui a déjà beaucoup partagé (une vingtaine d’années de vie commune et trois enfants), qui vit à Nice Nord du côté de la villa Arson.

Un couple très attachant, ainsi que leurs familles, passionné de voyages et de culture, qu’il s’agisse de littérature, de cinéma ou surtout de musique (que le marié pratique).

Leurs goûts en la matière étant assez différents, il m’a fallu – mon souci de la symétrie – veiller à respecter les choix de l’un et de l’autre. C’est ainsi que si j’ai placé leur mariage sous le parrainage de Bruce Springsteen, cher à Didier (« Voilà un artiste qui, de Born in the USA à Streets of Philadelphia, a su conjuguer appétit de vivre, humanisme et engagement » ), j’ai terminé mon petit discours en citant le planant Ben Howard qu’affectionne tout particulièrement Christelle avec Only love que j’ai encouragé Didier à lui chanter :

« Darling, you’re with me, always around me
Only love, only love
Chérie, tu es avec moi, toujours près de moi,
Seul amour, seul amour
Donne-moi un abri ou montre-moi ton cœur
Viens amour, viens amour. »

Et dans sa belle robe rouge, coiffée d’une couronne rappelant (volontairement) celle des Femen, il m’a bien semblé que la mariée était émue…

 Didier et Christelle

Read Full Post »

Avec les mariés et les témoins

Avec les mariés et les témoins

Mon troisième mariage (d’autres sont à venir : on est entré dans la saison…) fut un mariage pour tous mais, avant tout, ce fut un mariage pour eux, Antoine et Nicolas.

Quelle fierté de présider cette cérémonie comme élue après avoir été de celles (et de ceux) qui l’ont rendue possible comme citoyenne !

Sans être des militants, les mariés – qui avaient souhaité un mariage très intime – étaient conscients de la valeur symbolique de cette union et avaient souhaité que j’y fasse allusion dans mon petit discours.

J’ai ainsi pu leur dire :

« (…) C’est moi-même avec beaucoup d’émotion que j’ai eu le plaisir de vous marier dans cette maison de la République, une maison qui accueille enfin en son sein et sans réserve, depuis la loi de 2013, tous les citoyens, quel que soit leur sexe, qui ont décidé d’unir leurs destins (…) Le mariage pour tous permet de donner tout son sens à la devise de la République : Liberté, Égalité, Fraternité.

Dans cette ville du Sud, pas toujours aussi ouverte et généreuse qu’elle devrait l’être, laissez-moi vous offrir ce court poème de René Char :

Impose ta chance
Suis ton bonheur
Et va vers ton risque
À te regarder, ils s’habitueront.

L’intimité que vous avez choisie aujourd’hui vous protège. Mais soyez en sûrs, Antoine, Nicolas, à vous regarder, ils s’habitueront.

Tous mes vœux de bonheur. »

Read Full Post »

Sarah et Thibaud

Samedi dernier fut pour moi un grand jour. Certes, pas que pour moi puisque il s’agissait de célébrer en mairie de Nice mon premier mariage.

Et j’ai eu beaucoup de chance qu’il s’agisse de Sarah, la fille de mon amie Nicole dite « la danseuse » (private joke) et de Thibault, un couple charmant… et très entouré. La jolie petite salle des mariages de la mairie était pleine à craquer d’invités qui avaient tous tenus à être présents à cette cérémonie unique puisque non suivie d’un mariage religieux.

Sarah est depuis peu ma collègue puisqu’elle a été nommée maître de conférences à la Faculté de Droit de Toulon. Quant à Thibaud, il est assistant social.

Après avoir rappelé la dimension républicaine de cet événement, j’ai pris plaisir à rappeler l’histoire de ce couple qui ne s’est pas reconnu tout de suite, mais qui, avec le temps, a réalisé qu’il partageait de nombreux goûts communs qu’il s’agisse de musique rock, de jeux vidéos, de cinéma fantastique ou de science fiction.

Et c’est justement par référence à leur saga préférée, Star wars, que j’ai pu les rebaptiser Leia et Han Solo… sans oublier tous les chevaliers Jedi de la famille. Et que j’ai terminé ainsi mon discours :

« Sarah, Thibault, je vous souhaite d’avoir toujours la tête dans les étoiles mais sans la guerre, je vous souhaite l’infini sans frontières, je vous souhaite une errance sans fin dans un cosmos de bonheur car on ne va jamais aussi loin que quand on ne limite pas ses rêves.

Sarah, Thibault, que la force soit avec vous. »

Finalement, je crois que j’étais presque aussi émue que les nouveaux mariés. Vivement le prochain !

Dominique Boy-MottardEn attendant les mariésDominique Boy-Mottard, Sarah et Thibault

Read Full Post »

nice-matin

Le quotidien Nice-Matin a-t-il décidé de faire la pub des différents adjoints au maire de Nice les moins médiatisés jusqu’à présent ? On pourrait le penser.

A quelques jours d’intervalle, on a droit à un article concernant la plus que discrète Véronique Paquis, pourtant 2e adjointe en charge de la Recherche (et qui figurait en deuxième position sur la liste de Christian Estrosi), et, ce jour, à un autre article relatif à Sandrine Filippini, 14e adjointe chargé du handicap.

Si le quotidien régional consacrait ses développements à l’action menée par ces deux élues (peut-être y en a-t-il eu d’autres qui m’ont échappé ?), il n’y aurait pas grand chose à redire : il est normal que les Niçois soient informés du travail fait par ceux qu’ils ont mis aux affaires de la cité. Mais ce n’est pas le cas, loin de là. Cela ressemble fort à des articles de commande…

Nous avons droit à deux pavés avec grandes photos pour nous parler de la vie personnelle et/ou professionnelle des élues en question. Nous n’apprenons absolument rien sur leurs activités d’élues.

De là à penser que Nice-Matin n’a rien trouvé à dire sur leur travail municipal, il n’y a qu’un pas que je serais tentée de franchir…

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :