Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Maceo Parker’

 

Maceo Parker 1

Avec un camp de base situé dans les Pyrénées-Orientales, département en pleine ébullition face au projet d’unification de la région Languedoc-Roussillon avec celle de Midi-Pyrénées, nous avions décidé de passer le week-end de la Pentecôte en Andorre.

La plupart des touristes viennent ici pour faire du shopping. Il faut dire qu’il y a de quoi. Le pire et le meilleur. Surtout le pire. Ils oublient qu’Andorre c’est surtout un site de montagnes incroyables surplombant chaque vallée de la petite coprincipauté et qu’Andorre-la-Vieille, à plus de 1000 mètres d’altitude, est la plus haute capitale d’Europe.

Mais ce qu’on n’est pas obligé de savoir, c’est qu’Andorre est aussi très rock&roll. Nous, on avait un indice : Jean, un copain andorran de la fac de droit, s’était retrouvé chef de la police du pays tout en restant un inconditionnel de Patti Smith et de Linda Ronstadt. Alors, bien sûr, nous ne fûmes que modérément surpris en nous retrouvant au beau milieu du Festival Andorra RedMusic, un festival alliant la musique soul, rock et jazz au bon vin, qui semble avoir attiré pour l’essentiel la population locale.

Le rock avait envahi la partie historique de la ville, la seule préservée, et c’est avec enthousiasme que nous avons suivi ce parcours de Music street, passant de groupe en groupe. La soirée avançant, nous avons rejoint le coeur du festival sur la place du Conseil général pour retrouver les vedettes du jour.

D’abord, le génial saxophoniste et compositeur de funk Maceo Parker qui n’a pu manquer de rendre hommage à plusieurs reprises au Godfather of Soul qu’il a accompagné pendant tant d’années, mais aussi à Ray Charles, arborant des lunettes noires et imitant à s’y méprendre la démarche hésitante du soul man. Je suis toujours un peu inquiète quand je vais assister à un spectacle donné par un artiste qui a déjà pas mal d’années de carrière : la crainte de la déception face au concert de trop… Là pas de souci : à plus de 70 ans, Maceo pète la forme et son groupe avec lui.

Ensuite, séquence reggae (principalement) avec UB 40. Ceux de la bande de Birmingham sont physiquement un peu décatis mais ils n’ont rien perdu de leur talent… même si Ali Campbell a quitté le groupe et s’il a fallu attendre le premier rappel pour avoir droit à Red red wine !

Street music 1Avant les concertsStreet music 2Maceo Parker 2UB 40 (2)UB 40 (1)

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :