Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘LEA L2 2019’

Et voilà la troisième livraison de ces projets tuteurés encadrés par Patrick au 1er semestre et moi au second, et réalisés par les LEA L2 Droit.

– Léonore, Sabine, Nicolas et Orhiane ont organisé des ateliers d’interaction avec des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer dans un établissement de Sospel. Pour cela, ils ont utilisé leurs outils LEA à savoir leurs connaissances des cultures des différents pays. L’action fut mutuellement profitable.

– Charles, Meriem, Amin, Mehmetali, Ines et Karl-Alexandre ont eu eux l’idée d’une campagne de sensibilisation en faveur du Service d’Accompagnement des Étudiants Handicapés à l’Université. Et s’ils sont arrivés à leurs fins en suscitant même des vocations d’aidants pour les étudiants, cette action, conduite pourtant en interne fut compliquée à mettre en œuvre (à noter l’implication de la cellule « handicap » de la fac de Droit, très réactive).

– Darina, Myriam, Lea, Monjeong, Océane et Emilia sont, elles, des aventurières. Elles ont en effet eu l’audace de proposer des cours d’anglais aux étudiants… en Sciences ! Et ça a marché puisque la fréquentation de ces cours, même si elle est restée modeste, est allée crescendo. Bravo aux six étudiantes car il paraît que le prof du 1er semestre était sceptique sur les chances de réussir l’entreprise.

– Sarah, Nasredine, Imane, Souhila et Leila ont eux choisi de sensibiliser à l’écologie des jeunes nouvellement arrivés en France. L’activité qui se voulait – et qui était – ludique (amusant jeu des 7 familles avec les « compostouilles » ou encore les « encombrants » ou les « poubelles ») a été un succès, en collaboration avec l’AFEV.

– Lisa, Emma, Deniz, Marushka, Amanda et Rayane se sont essayés à introduire plus de socialisation au sein de leur fac avec un groupe de soutien et une soirée. Qu’ils en soient remerciés : en la matière, toute initiative, même modeste, est bonne à prendre.

Voilà pour la promotion de L2. Mais je n’en oublie pas pour autant la promotion de L3 qui, elle, sur un seul semestre, a aussi réalisé de belles choses. Ainsi pour mémoire, voir sur le blog de Patrick « Les LEA L3 donnent la parole aux migrants », 29/11/2018) et sur le mien « LEA et pompiers à Carlone : les gestes qui sauvent », 15/11/2018). Je n’avais pas fait à l’époque faute de temps un compte-rendu exhaustif des différents projets dont beaucoup l’auraient pourtant mérité.

L’Université, qui a souvent la mauvaise idée de supprimer ce qui marche pour inventer de nouvelles stratégies pédagogiques plus ou moins ineptes a décidé de mettre fin à ce type d’exercices pour l’année prochaine. C’est bien dommage…

Publicités

Read Full Post »

PVP LEA L2 - 1 (1)

Billet promis, billet dû : voilà donc un petit survol de projets tuteurés non encore évoqués sur ce blog (pour les premiers, voir le 19/04/2019) :

– Marta, Béatrice, Rachele, Lucia, Mathilda, Laura et Angélique (l’ancienne élève de Manu), un peu sur le modèle des groupes précédents qui ont travaillé pour aider des orphelinats en Tunisie et au Sénégal, se sont intéressées à l’Instituto Padre Giovanni Semeria, foyer pour enfants en difficulté près de San Remo. Elles ont pendant plusieurs mois organisé une initiation au français et de nombreuses activités pédagogiques et ludiques. Ne pas avoir mis de côté pour leurs professeurs des biscuits fabriqués par le groupe pour les enfants est la seule zone d’ombre (humour !) du formidable travail de ce groupe.

– Tommy, Paula, Belinda, Alesia, Fabio et Isabel se sont eux immergés dans le monde du cinéma en réalisant un très réjouissant court métrage sur le thème de l’intégration des étudiants étrangers à l’Université de Nice. C’est un vrai bonheur de voir tant de visages différents expliquer leur satisfaction d’être dans notre ville tout en comptant leurs mésaventures administratives. Les auteurs du film démontrent par ailleurs qu’en cas d’échec (peu probable) aux examens de LEA, la Victorine leur tend les bras !

– Margaux, Chloé, Grégory, Lina et Juliette sont des écolos convaincus. Ils ont lancé par deux fois une opération « ramassage des mégots dans la fac : 28 000 mégots au premier semestre, 11 818 au second. Encore un effort et nous aurons 0 mégots pour 2021 ! Cette opération spectaculaire était bien sûr accompagnée d’actions de sensibilisation et de pédagogie. Bref, une belle initiative… pas du tout fumeuse !

– Susanna, Nora, Sanaa et Sylvia sont de généreuses étudiantes italiennes qui ont œuvré de conserve avec l’association AISM basée à Imperia et se sont mobilisées pour aider les malades atteints de sclérose en plaques. Elles ont ainsi organisé un défilé de mode au profit de cette cause tout en informant le public à Vallecrosia au mois de mars. En avril, elles ont réalisé une deuxième sensibilisation en installant à Vintimille un laboratoire provisoire permettant à chacun de se mettre à la place des malades pour éprouver les symptômes de la maladie. La presse italienne s’est fit l’écho de ces deux manifestations en mettant justement à l’honneur notre quatuor.

Bon, j’ai l’impression que j’ai été trop optimiste… Le billet commence à être long pour le lecteur moyen de ce blog et comme il reste pas mal de groupes à honorer, dans quelques jours, je vous proposerai un troisième épisode. Promis !

Read Full Post »

  
Giorgia et Silvia sont Italiennes, Charlotta et Chantal viennent d’Allemagne et Ambre est la seule française. Dans le cadre de leur projet tuteuré que j’encadre avec Patrick, elles n’ont pas cessé d’oeuvrer depuis le début de l’année pour faciliter les rencontres inter-européennes sur le campus Carlone et au-delà. Elles ont même créé pour cela leur propre association « Be Nice ».

Ce jeudi, elles ont organisé un véritable forum sur le parvis de la Fac avec des associations poursuivant les mêmes buts qu’elles : l’affirmation du sentiment européen par des rencontres individuelles entre étudiants et jeunes actifs. Parmi eux il y avait même les amis de la Maison de Russie (nos voisins de Nice-Nord) ce qui prouve que la conception de l’Europe des organisatrices était toute sauf dogmatique.

Les stands étaient là, les étudiants aussi, et par conséquent les profs se devaient d’être là en particulier pour tester leurs connaissances. Disons qu’à l’arrivée le test fut positif sans pour autant prétendre à la mention très bien.

En tout cas bravo à l’équipe de « Be Nice » pour ce moment de partage européen.

Read Full Post »

Par ce bel après-midi de printemps, le campus Carlone avait fière allure, parcouru qu’il était par de nombreux étudiantes flâneurs et joyeux.

Pour nous, ce fut l’occasion de rendre visite à Ilinca, Kelly, Kerem et Stella, nos étudiantes réunies en une équipe de choc, qui œuvrent, dans le cadre de leur projet tuteuré, contre la maltraitance animale, en partenariat avec ma collègue Hélène Saliceti, conseillère municipale qui a la gestion de ce dossier en mairie de Nice. L’ambiance était bonne, les sourires de mise et les visites nombreuses : donc carton plein pour l’équipe.

Mais le BDE avait également choisi ce jour pour initier les étudiants à la culture urbaine : une belle leçon de vivre ensemble qui se déclinait avec des pistes de skate (plutôt acrobatique !), un stand de tatouage éphémère, des équipes de peinture à la bombe…

Tout ce qu’il fallait pour que la sérénité et le calme habituels du campus laissent la place à un joyeux tohu-bohu. Il me semble même avoir vu un éléphant à vélo, c’est dire ! Et je vous assure qu’il n’était pas rose…

Read Full Post »

Ce n’est pas parce qu’une actualité a livré quelques bonnes nouvelles en matière de lutte contre le SIDA qu’il faut baisser les bras. C’est cette volonté qui a animé nos étudiants (Patrick les encadrant au 1er semestre, moi au second), Elena, Fiona, Myriam, Saïfedine et Victoria, lorsqu’ils ont décidé, dans le cadre de leur projet tuteuré, d’accompagner l’association SIS-Animation – qui intervient sur la prévention du VIH/SIDA et de l’hépatite et qui lutte contre les exclusions liées à la sexualité ou à l’état de santé – pour l’organisation d’une soirée au théâtre Francis Gag autour du spectacle Rétro-sexuel.

Il s’agissait d’une création scénique du collectif Art-Spes très originale où les comédiens-danseurs-interprètes nous guident à travers la redécouverte du mal de notre temps. En un peu plus d’une heure, devant une salle pleine (bonjour Elijah, bonjour Benoît !), ils font la démonstration que spectacle et pédagogie peuvent très bien s’entendre.

Donc un grand bravo à l’association et à son très baba cool animateur Jean-Pierre Paringaux, à la troupe du collectif Art-Spes et bien sûr à nos étudiants qui ne cessent de nous surprendre (agréablement bien sûr).

Voir sur le blog de Patrick, une autre initiative des LEA L2 Droit.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :