Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Laetizia Armand’

Chants andalousBrésil 2

Photos DBM

Ce soir, les collégiens de Jules Valéri ont fait voler en éclats les frontières de mes préoccupations européennes.

Il n’était pas question que la conseillère générale manque le spectacle « Les voix du monde » que donnait, au Forum Nice Nord, la chorale entraînée par les professeurs d’éducation musicale du collège, Laetizia Armand et Jean-Baptiste Tonnot.

Si l’Europe était bien là – celle du flamenco andalou, des Tziganes de Roumanie ou encore des polyphonies bulgares -, elle n’était pas la seule. En une heure trente, nous avons voyagé tour à tour au rythme des tam-tams africains, de la samba brésilienne ou la salsa cubaine, des mélopées pygmées de la Grande forêt équatoriale, sans oublier les chants tahitiens ou les berceuses indiennes et égyptiennes.

Enchaînant et mêlant chœurs, solistes, danseuses, la représentation s’accompagnait sur grand écran d’images des différentes contrées projetées par un enseignant que je côtoie au Conseil d’administration, Patrick Russiano. Les séquences étaient annoncées par deux jeunes apprentis ethnomusicologues, Sylvain et Jean-Baptiste, qui avaient troqué l’habit traditionnel de Monsieur Loyal pour celui, plus adapté à la circonstance, du chercheur à blouse blanche. Une bonne connaissance de leur texte, de l’humour : de vrais pros !

Et c’est bien volontiers que la salle pleine à craquer les a suivis dans leur périple musical, claquant des mains, tapant des pieds ou encore dodelinant du chef.

Quand les voix se sont tues – après que le public en a redemandé et que les artistes ont accepté sans se faire prier – je n’en revenais toujours pas. Pour obtenir une telle qualité à partir de choix à ce point ambitieux (on ne compte pas le nombre de langues dans lesquelles les enfants et adolescents ont chanté…), il en a fallu des heures et des heures de préparation, comme me l’a confirmé Monsieur Lucien Roux qui était ce soir un Principal heureux. Les deux professeurs, qui sont passés, tour à tour, de la direction de la chorale à l’orchestre (par ailleurs constitué d’enseignants venus d’autres établissements prêter main-forte ), n’ont pas ménagé leur temps tout au long de l’année pour parvenir à ce résultat, et leur enthousiasme est manifestement communicatif. D’autres personnels ont également contribué – qui à la technique, qui à la chorégraphie… – à faire de cette soirée un succès.

Nul doute qu’ils ont travaillé plus… sans gagner plus. Sauf l’estime et l’admiration de ceux qui ont pu voir le résultat de leur investissement.

Le 13 juin aura lieu la traditionnelle Fête du collège (qui se double toujours, à Valéri, d’une Fête de la Science). La chorale sera au programme de l’après-midi. Ne la manquez pas !

CubaDanse africaineSoliste flamencoLes ethnomusicologuesBerceuse indienneTahitiOrchestreLucien Roux et J-BDBM

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :