Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Gauche Autrement’

On vient d'apprendre que Marc est parti pour un deuxième mandat

On vient d’apprendre que Marc est parti pour un deuxième mandat

Qu’on ne s’y trompe pas : cette élection est d’abord celle de Marc Daunis qui a su se faire apprécier par de nombreux élus locaux pendant son premier mandat de sénateur (le mot « premier » étant particulièrement suave à prononcer ce soir).

Mais, seconde sur la liste, j’éprouve évidemment une immense fierté pour avoir contribué, à ma place, à ce succès même s’il est un peu ric-rac (ça s’est joué à trois voix, cf. les résultats ci-dessous).

Cette contribution, je l’ai apportée comme représentante de mon parti, le Parti Radical de Gauche, qui m’a proposé de porter ses couleurs pour cette élection et qui, avec sa quinzaine de délégués, a permis, en compagnie du MRC, d’esquisser cette dynamique de rassemblement dont Marc avait besoin.

Petite pause en cours de journée...

Petite pause en cours de journée…

Mais ce sont aussi les valeurs de mon association, Gauche Autrement, que je représentais contribuant à diversifier l’image de la liste (comme ce fut aussi le cas avec les deux maires sans étiquette figurant sur la liste). Je rends d’ailleurs hommage à José Boetto, Henri Cottalorda, Delphine Delansay, Alain Magurno, Ghislaine Mony et Joëlle Vacca, les grands électeurs de Gauche Autrement qui, avec Patrick Mottard, sont venus voter avant de nous soutenir et nous encourager toute la journée.

Sans rien enlever au mérite de Marc qui, en la matière, a été déterminant, c’est aussi grâce à tout cela qu’il n’y a pas ce soir une représentation nationale monolithique dans les Alpes-Maritimes. Et ça, ce n’est pas rien.

LES RÉSULTATS DE L’ÉLECTION SÉNATORIALE DANS LES ALPES-MARITIMES

Inscrits : 2028
Votants : 2007
Exprimés : 1985

Dominique Estrosi-Sassone (UMP) : 852 voix, 42,9%, 3 élus
Jean-Pierre Leleux (dissident UMP) : 430 voix, 21,6%, 1 élu
Marc Daunis (PS-PRG-MRC) : 236 voix, 11,9%, 1 élu

Olivier Bettati (divers droite) : 233 voix, 11,7%
FN : 132 voix, 6,6%
FDG : 69 voix, 3,4%
EELV : 30 voix, 1,5%
Debout la République : 3 voix, 0,15%

**********

Sur le conseil municipal de Nice, sur les incidences de la politique nationale sur la politique locale, etc., j’ai été interviewée par Nice Premium.

DBM-Nice premium

Publicités

Read Full Post »

Tout s’enchaîne…

Élue le 30 mars, je fais partie des 6 conseillers municipaux de gauche (7 si on compte Marc Concas élu sur la liste Bettati) sur les 69 membres du Conseil municipal de Nice (avec 3 PS et 2 EELV).

Élue le même jour au Conseil métropolitain Nice Côte d’Azur, je fais partie des 5 conseillers d’opposition de gauche (avec 3 PS et 1 EELV) sur… 130 membres des 49 communes qui appartiennent à la Métropole.

Désignée par mon groupe au Bureau de la Métropole, je fais partie des 2 conseillers d’opposition de gauche sur… 80 membres de cette instance (avec 1 PS).

L’association Gauche Autrement est donc bien représentée (au sein de l’opposition…). Même si c’est au prix d’une somme de réunions et de travail que je commence à deviner considérable.

Mais peu importe si c’est pour la (bonne) cause !

Bureau du conseil métropolitian

Les hasards de l’ordre alphabétique et de la répartition des groupes m’ont donné l’illusion de présider le bureau du Conseil métropolitain (je suis derrière le micro du premier plan) !

Read Full Post »

Les filles

L’ambiance était au rendez-vous pour le dernier « apéro du vendredi » de l’année. Il faut dire que le Champagne a des vertus désinhibantes certaines. L’amitié aussi.

Ce fut l’occasion, pour moi, d’informer sur le calendrier à venir de la campagne d’Un autre avenir pour Nice et, pour Patrick, d’offrir à chacun un exemplaire de sa très attendue carte de vœux fraîchement sortie de l’imprimerie (apparemment, elle a produit son petit effet… mais chut ! je n’ai rien le droit de vous dire…)

Rendez-vous a été pris en janvier également pour les vœux de Patrick car, à cette occasion, un hommage sera rendu à notre ami Richard Martinez qui sera distingué par la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports.

Groupe 1Groupe 2FabienZied, Patrick, Sami, FaouziaRichard Martinez et Patrick MottardManu, Richard et Bernard

Read Full Post »

GA

Read Full Post »

Dominique Boy-Mottard

Beau meeting d’ouverture de la liste Un autre avenir pour Nice ce dimanche, avec sa tête de liste Patrick Allemand, Mélanie Russo du MJS, Ladislas Polski du MRC, Fabrice Decoupigny d’EELV et moi-même, membre du PRG, au nom de Gauche Autrement. Devant le public de la salle des Muses (oui, oui, ça nous a inspirés !) d’Acropolis ce fut pour moi l’occasion d’expliquer les raisons de notre engagement. Parce qu’un début de campagne, un premier meeting, ce n’est pas anodin, j’ai tenu à préciser pourquoi on voulait gagner, avec qui et comment.

Extraits de mon intervention :

« Pourquoi veut-on gagner ? Nous avons besoin de l’expliquer, en ces périodes troublées où les politiques, quels qu’ils soient, sont suspectés de toutes les manœuvres dans un intérêt qui leur serait uniquement personnel. La réponse à cette première question est liée au programme, celui qu’on veut substituer aux pratiques passées. Nous, à Gauche Autrement, nous avons hérité en grande partie, mais pas seulement, des nombreuses propositions faites pendant la campagne de 2008 par Patrick Mottard. Et ces propositions, nous y tenons (…) Ces idées, nous les mettons à la disposition du projet commun, ces idées nous les retrouverons dans le projet commun, parce que c’était la condition la plus importante de notre engagement. » (…)

« Avec qui veut-on gagner ? En 2001, nous avons fait l’expérience qui s’est avérée presque gagnante d’une liste de large rassemblement qui regroupait socialistes, communistes, verts, radicaux et même la gauche de la gauche avec les alternatifs. En 2008, nous avons présenté une liste de gauche indépendante. C’est dire qu’en la matière, nos expériences sont multiples. Pour 2014, nous avons décidé de partir sur la liste présentée par le Parti socialiste et conduite par Patrick Allemand. Pourquoi l’avons-nous fait ? Parce que nous avons considéré, en toute honnêteté, qu’il n’y avait pas d’autre choix possible que le rassemblement. Le rassemblement face à une extrême droite qui monte en puissance et dont les thèmes de prédilection en sont venus à polluer y compris la droite classique qu’il nous est bien difficile de considérer aujourd’hui, surtout dans ce département, surtout dans cette ville, comme républicaine (…) Pour résister à ce danger, il faut être fort. Et pour être fort, il faut être unis. La radicale de gauche que je suis est fière de porter les couleurs de Gauche Autrement à la 2e place de cette liste. »

« Le rassemblement, c’est aussi pour résister à ce tsunami de défiance vis-à-vis d’un gouvernement dont nous considérons qu’il travaille beaucoup et souvent bien – même s’il communique assez mal – pour l’avenir du pays (…) Bien sûr, en mars 2014, l’enjeu est municipal : c’est donc en direction de la ville et de ses habitants que nous mènerons notre campagne (…) Mais que cette attitude ne soit pas prise, à l’UMP ou ailleurs pour un signe de faiblesse. Si nos adversaires s’amusent à nous parler de politique nationale, eh bien nous leur parlerons de politique nationale. Pour ma part, je suis prête à répondre argument contre argument, et même, s’il le faut, à rendre coup pour coup. Parce qu’entre nous, mes amis, n’en avez-vous pas assez des arguments de mauvaise foi, de la désinformation, des théories du complot, de l’égoïsme catégoriel ? Alors, que ce soit bien clair : nous ne tirerons pas les premiers, mais, s’ils nous cherchent, ils nous trouveront. » (…)

« Reste enfin la question de savoir comment on veut gagner, c’est-à-dire quelle campagne nous entendons mener. Une campagne, en démocratie, c’est fait bien sûr pour gagner et soyez certains, qu’avec vous à nos côtés, nous allons tout mettre en œuvre pour faire mentir les pronostics de comptoir et les pseudos sondages. Mais une campagne c’est aussi un grand moment de pédagogie politique. Et – qui pourrait me contredire ? – de la pédagogie politique, on en a bien besoin en ce moment (…) La critique ne doit pas être l’alibi d’un vide propositionnel (…) Nous ne voulons pas non plus attaquer les personnes. L’actualité récente montre que les attaques personnelles, on sait comment ça commence, on ne sait pas comment ça finit, ni où et avec qui ça finit… » (…)

« L’engagement de Gauche Autrement dans cette campagne est un engagement précis et exigeant. Et notre loyauté sera à la hauteur de cette exigence. (…)

« Il y a chez nos concitoyens de la peur, de la rage parfois, de la déception souvent, mais il reste encore chez certains de l’espoir. À nous de nourrir suffisamment cet espoir pour lui permettre de se concrétiser, à nous de donner aux citoyens niçois l’envie de se tourner vers l’avenir, vers un autre avenir pour Nice. »

Dominique Boy-Mottard et Patrick MottardLe public de la salle des Muses d'AcropolisPatrick Allemand, Dominique Boy-Mottard, Fabrice Decoupigny

Read Full Post »

Dominique Boy Mottard

Ce samedi, l’actualité politique de la cité niçoise était à l’Est, plus exactement autour de la place Garibaldi.

Ce fut d’abord le rassemblement organisé par « Changer d’ère » sur les lieux même où doit déboucher le fameux tunnel de la ligne 2 du tram.

Avec Gauche Autrement, nous nous sommes, depuis l’origine du projet, associés avec les élus, partis et associations qui refusent ce coûteux projet. Nous sommes mêmes signataires, avec Patrick Mottard comme représentant, du recours déposé entre autres par Marc Concas (actuellement en appel). C’est à ce titre que j’ai pris la parole avec Patrick Allemand, Jean Icart, les Verts et les associatifs. La petite foule qui nous accompagnait m’a semblé à la fois très réceptive et très mobilisée. Affaire à suivre.

Une heure après et quelques dizaines de mètres plus loin, nous avons rejoint, avec une délégation de Gauche Autrement, le rassemblement organisé par nos amis d’Agir contre le racisme et de l’AMCR (Association Mémoire du Tirailleur Sénégalais) en soutien à Christiane Taubira. Initiative heureuse et utile (qui se prolongera d’ailleurs au niveau national samedi prochain), malheureusement récupérée par l’extrême gauche et certaines associations qui s’acharnent à tout mélanger, par exemple la « Une » de Minute et leur opposition à Manuel Valls. Je me suis fait un devoir d’expliquer mon désaccord à l’un de ces responsables. Du coup, nous avons participé au rassemblement par respect pour les organisateurs d’origine, mais nous n’avons pas suivi le défilé : mobilisation sur nos valeurs et seulement sur nos valeurs.

Tramway : oui à la ligne 2, non au souterrain

Paul CuturelloFouleEntre les deux manifestations

Taubira, la voix de la justice

José, Dominique, Emmanuel, PatrickDrapeauxDelphine, Dominique, Renaud

Read Full Post »

Patrick Mottard, Dominique Boy Mottard, Patrick AllemandL’accord tout neuf (voir le blog de Patrick Mottard) entre Gauche Autrement et le Parti socialiste me confie la deuxième place d’une liste que je souhaite la plus rassembleuse possible.

Je suis sensible à cet honneur mais aussi pleine d’humilité devant cette responsabilité que beaucoup ont voulu me voir endosser.

Intégrée dans une liste où je retrouverai des amis de Gauche Autrement, je serai bien sûr loyale tout en jouant une partition personnelle qui sera mon apport au collectif.

En effet, si j’ai bien conscience qu’une élection municipale est une élection locale, je n’ai pas l’intention d’occulter un environnement national qui d’ailleurs n’est pas sans répercussions sur le terrain comme je l’ai expliqué ce matin à L’Union.

En clair, on pourra compter sur moi pour réinsérer le projet municipal que nous allons présenter aux Niçois dans le cadre d’un contexte national largement alimenté par les sorties souvent outrancières du maire sortant contre le gouvernement. On lui répondra. Je lui répondrai.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :