Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Gagaouzie’

IMG_4311

Petit retour sur les vacances, histoire de mieux faire passer la rentrée.

Vers la fin de notre périple balkanique, nous nous sommes dirigés vers la Moldavie dont la capitale, déjà, nous avait réservé une agréable surprise. En voyageurs bien informés, nous savions qu’il y avait deux régions un peu à part dans ce pourtant petit pays : la Transnitrie, au nord-est, et la Gagaouzie au sud. La première, russophone, pas question d’y mettre les pieds tant les problèmes y sont nombreux et les dangers réels. Par contre, la Gagaouzie, turcophone, qui, à défaut d’une indépendance incertaine qui n’aurait pu être obtenue sans conflit, a accepté judicieusement un statut d’autonomie au sein de la maison moldave, nous ouvrait largement les bras.

Et c’est tout excités – la magie d’un nom peut produire cet effet – que nous avons quitté Chisinau pour Comrat, la capitale de la région. Parfois, dans les voyages, la chance est au rendez-vous : ce fut le cas ce jour-là puisque la ville était en fête. Les difficultés de communication ne nous ont pas permis de savoir ce que l’on célébrait. Mais peu importe. Les fanions et banderoles sur la grand-place ressemblaient, de loin, à ceux que l’on trouve sur les places de nos villages le 14 juillet. A l’arrivée, quelques « détails » différaient cependant : le drapeau national bien sûr, auquel venait se joindre, très populaire, le drapeau russe (et pan pour la maison moldave…) et même la photo de Poutine dans la vitrine du kiosque à tabac, l’église orthodoxe (car ces turcophones ne sont pas musulmans mais chrétiens), les danses folkloriques dignes d’un film de Kusturica, la rue principale portant toujours le nom de Lénine (et pan pour la perestroïka), les discours patriotiques du Président (ou du maire ?)… Et puis ce contraste, partout, entre modernité et tradition.

De nombreux stands des différents villages, devant lesquels paradaient les notables locaux de la contrée, présentaient leurs productions artisanales. Parmi eux, il y en avait un présentant les crus des différents terroirs de cette région viticole. Du coup, nous avons voulu acheter quelques bouteilles, amusés à l’idée de proposer à nos futurs convives niçois un vin aussi « exotique ». La chose, en apparence simple – il y avait un stand proposant à la vente tous les crus locaux – s’est avérée extrêmement complexe. Sans que nous ayons compris de quoi il retournait, à peine avions-nous formulé notre demande, que tout le monde s’est mis à parler en même temps avec force gestes, nous oubliant complètement. Après une dizaine de minutes durant lesquelles nous avons essayé en vain de montrer que nous étions encore là, nous nous sommes décidés à partir, un peu contrits. Nous nous sommes vengés le soir même en buvant du vin moldave ! Et nous nous demandons encore aujourd’hui ce qui a bien pu déclencher une telle passion…

Gagaouzie 1Gagaouzie 2Gagaouzie 3Gagaouzie 4Gagaouzie 5Gagaouzie 6Gagaouzie 7Gagaouzie 8Gagaouzie 9Gagaouzie 10Gagaouzie 11Gagaouzie 12

Read Full Post »

Fin de soirée à la terrasse d’un restau, derrière l’immense Palais du gouvernement hérité de l’ère soviétique. La bande musicale de l’établissement passe une chanson de Joe Dassin.

C’est le moment d’évoquer notre première journée en Moldavie et de préparer celle du lendemain.

Surprenant petit pays avec son habitat monastique troglodytique d’Orheiul Vechi dans un paysage de Terre promise, ses croix des outrages qui nous rappellent celles de Catalogne, et sa capitale si verte.

De retour, en début de soirée, d’un périple qui nous a conduit au nord de Chişinău, nous nous promenons dans l’un des nombreux parcs de la capitale et assistons pour partie – et par hasard – à une messe orthodoxe (filmée par la télé moldave) dans la cathédrale.

Nous sortons du restaurant devant lequel les Mercedes, BMW et autres 4X4 d’une bourgeoisie locale sans charme ni discrétion s’exposent.

Nous déambulons dans les larges avenues bordées d’arbres. Il n’y a déjà plus grand monde sur le boulevard Stefan cel Mare (Etienne le Grand), les Champs Elysées de la ville (où l’on trouve aussi un Arc de triomphe) et notre passegiata paraît presque solitaire.

La nuit tombe très brutalement. L’éclairage public et faible. Du coup, les panneaux publicitaires attirent le regard. A quelques détails, on peut se rendre compte qu’on est bien à l’Est de l’Europe. Par exemple quand les bureaux de change donnent le cours du rouble russe ou du leu roumain…

Projet pour demain : un tour dans la province autonome de Gagaouzie. Je n’aurais pas l’aplomb de prétendre que son nom n’est pour rien dans notre décision de lui rendre visite…

Moldavie 1Moldavie 2Moldavie 3Moldavie 4Moldavie 5Moldavie 6

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :