Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Festival de Cannes’

Grâce à l’action de l’ex Président, nous savons que les paradis fiscaux ont disparu.

Donc, force est de constater la vitalité de la marine dans ces petits pays méritants dont les pavillons flottent sur les navires de plaisance ancrés dans le port cannois. Je veux parler du Luxembourg (peuple de marins émérites !), de l’île de Man (Douglas, Castletown), de Gibraltar, de la Barbade (Bridgetown), de la Jamaïque (Kingstown), de Madère, des Iles Caïmans (Georgetown), ou encore de Malte (La Vallette)…

Illustration avec les photos ci-dessous.

Read Full Post »

La Présidente Isabelle Huppert et son jury ont rendu leur copie ce soir. Un palmarès honorable pour l’essentiel à un détail près : comment a-t-on pu donner le prix du scénario au film le plus confus qu’il nous ait été donné de voir pendant ce festival ? Le plus : la remise du prix spécial du 62e festival à Alain Resnais pour l’ensemble de sa carrière qui a donné aux festivaliers l’occasion de l’unique standing ovation de la soirée.

La remise des prix en photos comme si vous y étiez…

Palme d’or Le ruban blanc de Michael Haneke

Michael Haneke

Grand prixUn prophète de Jacques Audiard

Jacques Audiard

Prix spécial pour l’ensemble de sa carrière – Alain Resnais

Alain Resnais

Prix de la mise en scène – Brillante Mendoza pour Kinatay

Brillante Mendoza

Prix du jury ex aequoFish Tank d’Andrea Arnold et Thirst, ceci est mon sang de Park Chan-Wook

Andrea Arnold

Park Chan-Wook

Prix d’interprétation féminine – Charlotte Gainsbourg dans Antichrist de Lars Von Trier

Charlotte Gainsbourg

Prix d’interprétation masculine – Christoph Waltz dans Inglourious Basterds de Quentin Tarentino

Christoph Waltz

Prix du scénario – Mei Feng pour Nuits d’ivresse printanière de Lou Ye

Mei Feng

Il semblerait qu’on ait oublié de décerner lors de la cérémonie le prix Vulcain de l’artiste-technicien qui a été attribué à Aitor Berenguer, mixeur du son de Map of the sounds of Tokyo d’Isabel Coixet.

Read Full Post »

Cannes PM-DBM 1

Comme l’an dernier, petit album photos des quelques jours passés à Cannes pendant le 62e FIF. A l’année prochaine.

AznavourI. HuppertJohnnyBallonsEdithPhotographesLe pied !DBM + Richard et VéroPat tapis rouge

Read Full Post »

Soirée d\'ouverture

Soirée d’ouverture du Festival

Le festival s’est terminé aujourd’hui. Ce n’est pas sans nostalgie que nous avons quitté la Croisette après une dizaine de jours et une vingtaine de films.

Jusqu’à l’année prochaine, il nous reste de beaux souvenirs des projections, des rencontres, et quelques photos…

Soirée d\'ouverturePMStands vus du PalaisProjection d\'Indiana JonesLa CroisettePause au stand NespressoArrivée matin bd CarnotRetrait des billetsAvec FloLe bunkerMontée marches PMSoirée Wim WendersMarché du filmPM soirée WendersDBM soirée Wenders

Voir les critiques des films sur le blog de Patrick Mottard (huit billets du 15 au 25 mai)

Read Full Post »

Chaque année, à l’occasion du festival de Cannes, nous retrouvons quelques amis, cinéphiles passionnés. Au premier rang d’entre eux, il y a bien sûr Michel. Travaillant à Marseille, il prend régulièrement ses congés à cette période pour pouvoir satisfaire son appétit de cinéma. C’est qu’il en dévore des films : quatre ou cinq par jour (parfois même six) dans toutes les sélections.

Nous avons tout un rituel qui fait partie des plaisirs du festival. D’ailleurs, la veille de l’ouverture, j’ai le traditionnel coup de fil de Michel : « ça y est, je suis arrivé ». Dès le premier jour, les habitudes sont là.

On commence avec le petit déjeuner, toujours dans le même café à peine ouvert (souvent les chaises sont encore sur les tables), aux environs de 7 heures 30, dans une ville encore endormie, avec commentaire des films vus la veille et lecture de la presse (pour l’essentiel les critiques de Nice-Matin, Libé et Le Monde). Une demi-heure plus tard, nous nous dirigeons vers le Palais et ce sont les retrouvailles avec d’autres copains (toujours Alain, quelquefois Guy). Michel et Alain adorent apostropher les spectateurs dans la file d’attente ou assis auprès d’eux dans la salle. Le public étant bon enfant, ça passe plutôt bien (mais je ne suis pas toujours rassurée quand je les entends commencer…). Généralement, nous avons tous nos billets depuis la veille pour les films que nous souhaitons voir. Mais parfois l’un de nous n’en a pas pour telle ou telle séance : alors tout le monde se met en chasse entre deux projections et, cette année, personne n’est jamais resté en bas des marches.

Après le deuxième film de la matinée, en fonction du programme des uns ou des autres, il arrive que nous déjeunions ensemble. Pour Patrick et moi, il y a parfois un troisième film dans l’après-midi avant le retour sur Nice. Michel, quant à lui poursuit sa journée qui se termine parfois tard dans la nuit, ce qui lui donnera le plaisir, le lendemain matin, de nous parler des deux ou trois films que nous n’avons pas vu à la Quinzaine des Réalisateurs ou à Un certain regard.

Après dix jours de ce rythme, chacun reprend le cours de sa vie : on se reverra l’année prochaine !

Ci-dessous, Michel dans tous ses états…

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :