Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Ecole des Acacias’

Les parents d’élèves des Acacias ont été reçus ce matin à l’Inspection académique où ils ont appris que, finalement, il n’y aurait pas de fermeture de classe à la prochaine rentrée.

Cette décision témoigne de l’importance de la lutte collective quand la cause est juste et les acteurs déterminés. C’est un combat exemplaire, le plus souvent dans la convivialité et la bonne humeur, qu’ont mené les mamans, quelques papas… et les grands-mères ! Les enfants se souviendront sans doute longtemps de cette nuit passée sous la tente dans la cour de leur école, des repas pris en commun, des rires, des chansons… De beaux moments de partage.

Félicitations à toutes celles et tous ceux qui ont donné sans compter leur temps et leur enthousiasme pour obtenir ce succès. Ainsi, la petite école du Vallon des Fleurs va pouvoir continuer à fonctionner dans des conditions acceptables l’année prochaine.

Read Full Post »

Entrée de l'école des Acacias : la fête ne fait pas oublier la lutte

Début de week-end consacré aux (sans doute) dernières fêtes précédant la fin de l’année scolaire. C’était pour moi à l’école des Acacias et au collège Valéri, deux établissement qui, sous la direction respective de Madame Véronique Gournay et de Monsieur Lucien Roux, se sont encore donné beaucoup de mal pour que la réussite soit au rendez-vous. Quant à Patrick, s’il m’accompagnait à Valéri, il était la veille à son cher collège Vernier.

A la petite école du Vallon des Fleurs, vendredi soir, toutes les classes ont présenté, devant un public de parents heureux et fiers, des spectacles de danse et de chant, alternant musique contemporaine et traditions niçoises. On a même eu droit, en avant-première, à un extrait de la comédie musicale « Grease » qui sera jouée dans son entier ce lundi.

Au collège de l’avenue Saint-Lambert, samedi, en plus de la reprise du spectacle donné au Forum Nice Nord quelques jours plus tôt et de la traditionnelle remise des prix aux collégiens les plus méritants en fin de journée, la part belle a été faite au théâtre avec les élèves des clubs animés par Madame Pujo et Monsieur Jérôme Martin, avec tour à tour des œuvres d’auteur (top, la scène de ménage de Molière !) et des créations originales (super, la scène du bouton sur le nez de l’ado !). Et bien sûr, à tous les étages, des stands consacrés à l’environnement, aux voyages scolaires, à l’histoire ou encore au cinéma.

Une fois de plus, je n’ai pu m’empêcher de remarquer, au-delà des efforts considérables déployés par les professeurs et de l’ensemble du personnel, la participation de certains parents d’élèves. De certains d’entre eux seulement, parce que ce sont toujours les mêmes que l’on voit aussi bien prendre leur part dans les activités parallèles et ludiques (généralement ce sont eux qui tiennent les stands « alimentaires » lors des différentes manifestations et qui organisent des vide-greniers pour aider financièrement les établissements) que travailler au sein des conseils d’établissement ou se mobiliser pour des actions visant à protéger l’école de la République quand celle-ci, comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui, est menacée. Et je me dis qu’il est dommage que davantage d’entre eux ne se sentent pas autant concernés par l’éducation de leurs enfants…

Fête de l’école des Acacias

Fête du collège Valéri

Read Full Post »

Que ce soit en France ou dans notre département, la colère ne cesse de monter dans les écoles suite à l’annonce des arbitrages sur la carte scolaire pour la rentrée 2011. On ferme des classes, on supprime des postes, dans une logique purement comptable qui suscite l’incompréhension.

Le gouvernement tire à boulets rouges depuis des années sur les enseignants et a réussi à les faire passer dans une partie de la population pour des corporatistes ayant pour seul intérêt leur statut et non celui de leurs élèves.

Mais aujourd’hui, à la grogne des enseignants, s’est ajoutée celle des parents d’élèves et les responsables politiques auront bien du mal à rendre le mouvement impopulaire.

Si tous les établissements sont touchés, pour certains, les conséquences de ces suppressions de postes seront plus lourdes que pour d’autres. Quand un établissement se trouve dans un quartier populaire, on ne peut se permettre de rendre les conditions d’enseignement plus difficiles qu’elles ne le sont déjà.

C’est ce qui a suscité de nombreuses manifestations dans les écoles des quartiers de Nice Nord. Patrick Mottard est allé la semaine dernière apporter son soutien aux écoles Fuon Cauda et Saint Barthélemy. Et, ce matin, il m’accompagnait à l’école des Acacias, au Vallon des Fleurs.

L’Inspection académique a décidé de fermer l’une des six classes de cet établissement condamnant celui-ci à avoir l’année prochaine cinq classes à deux niveaux. Dans une zone sensible, c’est aggraver le risque d’échec scolaire des enfants.

Mais on peut compter sur la détermination des parents d’élèves qui multiplient depuis plusieurs jours les initiatives pour obtenir de l’Inspection académique qu’elle revoie sa copie pour la rentrée prochaine. Ce matin, toute l’école était en ébullition et se préparait à faire front. Banderoles, autocollants pour parents et enfants, occupation des locaux… Rien ne les arrêtera et certainement pas l’arrivée prochaine des vacances de printemps : des actions sont déjà programmées pour la rentrée si satisfaction ne leur était pas donnée avant.

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :