Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Collège Henri Matisse’

PM et DBM au CG 2009Conseil Général, AP du 29/06/2009

Aujourd’hui, séance plénière du Conseil général 06 consacrée à la DM1 (Décision modificative n° 1) du budget 2009.

Assez curieusement, la première délibération n’a pas porté sur les questions budgétaires mais sur un rapport consacré à la lutte contre l’insécurité dans les collèges. Ce choix pouvait d’autant pus surprendre que le document sur lequel on nous demandait de nous prononcer n’apportait pas grand chose de nouveau à l’exception de l’achat par le département de matériel (en nombre limité) de surveillance. Ce qui m’a fait dire en préambule : « Ce rapport est en fait, pour résumer mon sentiment, une synthèse des politiques déjà existantes du CG parfois un peu rafraîchies – qu’il s’agisse de politiques propres aux collèges ou de politiques plus générales adaptées – à laquelle s’ajoute un bon de commande pour trois portiques et quatre-vingt-dix détecteurs de métaux portables. C’est dire qu’il ne va pas révolutionner le secteur. »

Pour moi, pas de doute, nous étions donc dans une pure opération de communication politique (*) initiée suite aux interventions récentes du Président de la République.

Pour autant, il y avait dans ce rapport un certain nombre de choses que nous (Gauche Autrement) approuvions comme l’attention particulière qu’il faut porter aux abords des collèges et sur le trajet du domicile à l’établissement (une présence policière aléatoire nous semble cependant plus efficace que les caméras…) ou encore les contrats de responsabilité parentale, à la condition qu’ils soient utilisés pour une meilleure prévention et non simplement pour supprimer les allocations familiales.

Pour les caméras de vidéosurveillance, les portiques ou les détecteurs de métaux, nous ne nous y opposons pas par principe (puisqu’ils ne sont proposés qu’aux établissements qui se portent volontaires), mais reste à prouver leur efficacité. De toute façon, ces appareils nécessitent une présence humaine, alors, pourquoi utiliser du personnel indirectement et ne pas assurer une présence renforcée d’adultes dans les collèges ?

J’ai fait également valoir la nécessité, pour renforcer la sécurité, de réduire le nombre d’élèves dans les collèges afin de se rapprocher du nombre de 700 fixé comme objectif par le Plan « collèges avenir » 2004-2010. Et certains établissements en sont loin, comme le collège Henri Matisse (plus de 1100 élèves) ou Jules Valéri (plus de 900) situés sur le 7e canton et dans les Conseils d’administration desquels je siège. J’ai rappelé que le même Plan a prévu la construction d’un collège supplémentaire à Nice Nord.

Ces deux derniers éléments – réduction des effectifs d’élèves et présence renforcée d’adultes – ne sont pas du tout envisagés par le rapport.

Lors du vote, nous avons préféré nous abstenir. « Voter contre serait envoyer un signe négatif à nos concitoyens inquiets de la sécurité de leurs enfants, voter pour serait donner une prime à une petite opération de communication politique. »

Vous pouvez lire la totalité de mon intervention sur cette question sur les pages de ce blog consacrées au Conseil général.

Vous y trouverez également mes autres interventions sur la mise en place du RSA, la protection de l’enfance et la santé animale.

(*) Preuve qu’il s’agit bien d’une opération de communication, Nice-Matin titre ce mardi 30 juin, sur toute la largeur de la page 2, et photo à l’appui : « Les portiques de détection vont faire leur entrée au collège »… Un peu exagéré pour l’acquisition, pour tout le département, de trois portiques portatifs

J’ai été interviewée sur la sécurité dans les collèges par France Bleu Azur, Radio Nice et France 3.

Read Full Post »

dsc08988

Jour après jour, la mobilistion dans l’Education Nationale se poursuit et s’amplifie. Depuis une semaine, les parents d’élèves ont pris le relais des enseignants. Jeudi dernier, l’école Rosalinde Rancher, en bas du Vieux chemin de Gairaut (dans le 7e canton), était occupée, comme d’autres écoles à Nice, dans notre département et partout en France.

Ce mercredi soir, même le froid et la pluie n’avaient pu démobiliser ces parents inquiets pour l’avenir de leurs enfants, qui se battent notamment contre le démantèlement des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté). Ces personnels qui interviennent dans les écoles primaires n’ont jamais eu des moyens suffisants. Et c’est alors que les besoins se font de plus en plus pressants que l’on supprime des milliers de postes avec comme objectif leur disparition pure et simple du paysage scolaire. Parents et enseignants ont bien compris l’importance de leur présence dans les classes ordinaires des écoles pour les élèves en difficulté, mais aussi pour tous les autres.

En plus des amis de Gauche Autrement, le rassemblement organisé à l’appel de la FCPE sur la place Masséna m’a permis de retrouver des parents élus au Conseil d’administration du collège Matisse et de faire connaissance avec d’autres, notamment de l’école Rosalinde Rancher qui semblent en pointe du mouvement (leur action a été relayée en fin de semaine dernière par Nice-Matin).

Le lieu était bien choisi, au milieu des illuminations de la place, des sapins, et de l’animation du marché de Noël, sous le regard bienveillants des hommes translucides et lumineux de Jaume Plensa, qui partageaient leurs « conversations » avec nous. Tout cela nous a (presque) fait oublier la pluie un brin glaciale dont nos parapluies nous protégeaient bien mal.

dsc08968dsc08969dsc08970dsc08997dsc08981dsc08986dsc08993dsc09005dsc090071

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :