Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Christian Estrosi’

Christian Estrosi et Philippe Pradal - 1

Estrosi-Pradal : les choses sont rentrées dans l’ordre…

Ce matin était réuni un conseil municipal sur un ordre du jour unique : l’élection – one more time – de Christian Estrosi comme maire et celle, corrélative, de Philippe Pradal comme 1er adjoint. On revient donc au point de départ. Dormez tranquilles braves gens !

En cette circonstance, les groupes politiques ont pris la parole. Voici l’intervention que j’ai faite, au nom du groupe Radical et Divers Gauche pour expliquer notre non participation au vote.

« Je me suis franchement posé la question – avec Marc Concas – de l’utilité de notre présence ce matin pour ce énième changement de cap de la mandature en cours.

On pouvait en effet, et légitimement, estimer plus important que notre assemblée délibère sur le fond des dossiers municipaux les plus urgents après la trêve obligée de l’élection présidentielle plutôt que d’être mobilisés pour assister à l’élection du 1er adjoint comme maire après avoir assisté il y a quelque mois à l’élection du maire comme 1er adjoint.

Mais nous avons le respect du mandat confié par nos électeurs. Elus pour six ans dans cette assemblée, nous avons estimé que notre présence était une ardente obligation même quand elle nous conduit, comme ce matin, à être réduits, qu’on le veuille ou non, au rôle de spectateurs…

Pour justifier ce nouveau revirement, vous avez une fois de plus – l’argument est en effet récurrent – argué de votre attachement prioritaire à la ville de Nice.

Eh bien, au risque de vous surprendre, cette fois j’ai plutôt tendance à vous croire. Car il semble que la concurrence devienne rude sur ces terres où vous étiez autrefois incontesté. En effet, comme on le dit dans les contes pour enfants, « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent ». Chacun aura compris…

Bref, cette décision purement tactique (même si je crois en la sincérité de votre propos, parce que je le partage, relativement au terrible attentat du 14 juillet) dont la soudaineté a surpris tout le monde – y compris et surtout vos propres amis – ne justifie pas de notre part de commentaire particulier et c’est pourquoi nous n’avons pas participé au vote.

Qu’il me soit permis de faire toutefois deux remarques.

– La première : les électeurs de PACA doivent plutôt se sentir floués. Il y a moins de deux ans, on leur avait vendu l’élection régionale comme la mère de toutes les batailles et aujourd’hui vous-même, Marion Maréchal Le Pen et Christophe Castaner (encore que lui ait – peut-être – des excuses), les trois principales têtes de liste ont ou bien abandonné l’hémicycle de Marseille ou bien – ce qui est votre cas – les responsabilités qu’ils y exerçaient. Je souhaite bien du courage aux futures têtes de liste pour les prochaines régionales. Ce n’est pas ainsi que l’on rendra ses lettres de noblesse à la démocratie représentative et qu’on fera reculer le populisme. Vous dites vouloir lutter contre le Front National : ce n’est pas en désertant l’arène régionale au milieu du combat que vous y contribuerez.

Ma deuxième remarque sera plus personnelle. Je garderai de cette période avec Monsieur Pradal, l’image d’un maire digne (je pense notamment à la tribune publiée dans la presse après les attentats), d’un maire disponible et d’une certaine sobriété dans ses discours. Cela étant dit, bien sûr, dans le respect de nos différences. Mais rien n’est définitif avec vous. Et il n’est pas impossible – il est même probable – qu’à l’occasion d’une de ces figures de samba municipale auxquelles vous nous avez habitués, Monsieur Pradal redevienne un jour ou l’autre le premier magistrat.

En attendant, de façon républicaine, je ne peux que vous souhaiter, Monsieur le maire, dans l’intérêt de nos concitoyens, la plus grande réussite dans les actions que vous entreprendrez au nom de l’intérêt général

Publicités

Read Full Post »

Sur le dossier de la mosquée En-Nour, Christian Estrosi a eu tout faux. Nous sommes à mille lieues de la laïcité responsable, assumée et respectueuse que nous, radicaux de gauche, appelons de nos voeux.

En effet, dans cette affaire, de deux choses l’une :
Ou cette mosquée ne posait aucun problème et à ce moment-là, il n’y avait pas lieu de s’y opposer ;
Ou elle présentait effectivement un danger du fait du contexte de sa création et il fallait se montrer vigilant dès le départ. Selon nous, le financement de ce centre cultuel par une personnalité d’Arabie Saoudite (actuellement ministre du Culte) est effectivement inquiétante. Ce n’est jamais neutre quand de telles personnes investissent des fonds et l’on peut craindre la recherche d’un retour sur investissement. N’oublions pas que l’Arabie Saoudite finance certaines branches du radicalisme islamique.

Christian Estrosi, en ayant laissé faire au départ (puisqu’il était au courant et que, suite à ma demande, il l’a reconnu), doit assumer la responsabilité de la situation actuelle. Il a eu beau répéter à l’envi qu’il refuserait de signer l’arrêté d’ouverture de l’établissement, c’est bien à cause de lui que nous en sommes là. J’avais déjà eu l’occasion de le dire en Conseil municipal : l’argument juridique invoqué sur le tard (utilité publique d’une crèche sur le site) ne pouvait avoir que peu de poids face à ses déclarations de matamore. Le détournement de pouvoir était évident et le Conseil d’Etat ne pouvait que valider la position du tribunal administratif.

Le Préfet va donc prendre l’arrêté d’ouverture à la place du maire-1er adjoint qui fait preuve d’une lâcheté politique indigne d’un élu de la République en refusant de se plier aux règles d’un Etat de Droit. Ce qui ne l’empêchera d’ailleurs pas de boire le calice jusqu’à la lie.

Read Full Post »

IMG_4743

Ce matin était convoqué un Conseil municipal extraordinaire pour valider le successeur que Christian Estrosi, touché par le cumul des mandats, s’est choisi. Nous avons, bien sûr, refusé de participer au vote.

Au nom du groupe « Radical et Divers Gauche », je ne pouvais que relever les difficultés qu’avait l’ancien maire à laisser la place. Ainsi, de la même manière qu’il avait pris la place de suppléant de la candidate qu’il avait choisie pour le remplacer à l’Assemblée Nationale, il est devenu le premier adjoint du nouveau maire (et président du groupe majoritaire au sein du Conseil…).

Les craintes que j’avais pu exprimer dans mon intervention quant aux marges d’autonomie dont allait disposer, malgré ses qualités, Monsieur Pradal se sont vite trouvées confirmées, l’ancien maire ayant été le seul à répondre aux différentes interpellations de l’opposition.

J’ai toutefois tenu à éviter – à l’opposé d’autres intervenants – les attaques trop virulentes et trop personnelles. Chacun son style.

« Nous avons refusé de participer à ce vote, nous n’avons donc pas voté pour vous, Monsieur Pradal, mais, en tant qu’élus républicains attachés à notre ville et au bien-être de nos concitoyens, il n’est évidemment pas question que nous ne vous souhaitions pas de réussir dans votre nouvelle tâche de maire de Nice. En tant que Premier adjoint, vous avez démontré que vous en aviez les qualités humaines et techniques.

C’est bien pour cela que nous regrettons les circonstances et le contexte de cette élection. Votre prédécesseur, en accédant à son tour au poste de Premier adjoint tout en devenant président du groupe majoritaire – sans parler de la présidence de la Métropole – semble vouloir border votre nouvelle fonction en se prêtant de mauvaise grâce à la loi sur le cumul des mandats. Il en a d’ailleurs fait de même en devenant le suppléant de la nouvelle députée de la 5e circonscription, mais ce n’est pas l’objet de notre réunion de ce jour.

Or Nice a besoin d’un premier magistrat à part entière. Je ne doute pas que vous revendiquiez cette autonomie mais il faut bien admettre que ce sera difficile et que le contexte initial ne va pas vous simplifier la tâche. Vous n’avez pas le profil d’un prête-nom, mais vous imposer ne sera pas chose facile.

Quant à votre prédécesseur, ce détournement de l’esprit de la loi sur le cumul des mandats ne lui sera d’aucun profit quand il faudra expliquer aux Niçois qu’il a bel et bien abandonné Nice pour Marseille comme jadis Nice pour Paris. Ce n’est pas forcément déshonorant dans une carrière politique, mais c’est plus problématique si l’on ne veut pas dévaluer la parole politique.

Quoi qu’il en soit, Monsieur le Maire, le groupe « Radical et Divers Gauche » ne changera, lui, pas d’attitude en pratiquant l’opposition résolue qu’attendent les électeurs tout en étant constructif et propositionnel car il s’agit là de l’intérêt général.

À ce propos, et sans alourdir inutilement ce premier conseil sous votre autorité, Monsieur le Maire, qu’il me soit permis de vous rappeler quelques-unes des préoccupations de notre groupe, préoccupations auxquelles nous souhaitons que vous apportiez des réponses nouvelles.

– La dégradation des comptes publics telle que la Chambre Régionale des Comptes l’a mise en évidence.

– La progression de l’intégrisme religieux doublée d’une stigmatisation inadmissible de certains de nos concitoyens tout en favorisant le communautarisme.

– La densification excessive du quartier du Ray dans le cadre du projet de réaménagement car nous sommes très attachés au mieux vivre des habitants de Nice Nord.

– L’absence totale de transparence quant aux choix qui sont faits en matière d’attribution de subventions dans les différents domaines.

Et de façon générale, nous souhaiterions que nos observations soient davantage prises en compte car nous avons souvent le sentiment, non seulement de ne pas être entendus, mais de ne même pas être écoutés.

Alors, Monsieur Pradal, si votre arrivée à la tête de la municipalité pouvait introduire quelques changements de ce point de vue, ce serait déjà pas mal. Gageons – je voudrais terminer sur une note positive – qu’évolution (petite évolution), il y aura. C’est le souhait que nous formulons en vous renouvelant vos vœux de réussite dans l’exercice de votre mandat.« 

Read Full Post »

imagesEn 2002, j’avais été tout de suite déterminée à voter Chirac dès le résultat du premier tour et j’avais même fait campagne en ce sens. Finalement, au dernier moment et alors que je m’apprêtais, dans l’isoloir, à mettre mon bulletin dans l’enveloppe, j’avais changé d’avis. Je n’ai jamais regretté de ne pas avoir voté pour l’ancien président, tant son attitude vis-à-vis de la gauche avait été détestable immédiatement après l’élection.

Forte de cette expérience, j’ai pensé, depuis que les sondages donnaient le FN devant la droite pour les régionales, que, si la gauche retirait sa liste en PACA, je voterai blanc. Et puis le premier tour a eu lieu, donnant une avance considérable au FN. Plus les jours passaient, plus ma détermination faiblissait. Et le dernier sondage publié a fini par me faire basculer dans le camp du vote utile.

C’est que cette fois, contrairement à 2002, il y a effectivement un risque de voir un représentant du FN et de la famille Le Pen sortir vainqueur dimanche soir. Alors, pour ne pas avoir à regretter amèrement mon choix, je vais voter pour Christian Estrosi, espérant pouvoir compter, de sa part, sur une autre attitude que celle du Président d’alors. On saura très vite ce qu’il en sera : il suffira d’écouter sa première déclaration après son élection… si élection il y a.

Cela dit, étant donné l’évolution des scrutins depuis quelques années, le front républicain ne va pas pouvoir fonctionner encore longtemps ainsi : il démobilise notre électorat et renforce celui de l’extrême droite. C’est que les gens attendent autre chose des partis politiques que ce qu’ils leur donnent à voir depuis un certain nombre d’années. Il ne sera pas facile de répondre à leurs attentes.

Read Full Post »

Fresque du CUM où se réunit le CM pendant les travaux à l'Hôtel de Ville

Fresque du CUM où se réunit le CM pendant les travaux à l’Hôtel de Ville

Ce matin avait lieu le premier Conseil municipal de la rentrée. Il avait été convoqué par une procédure d’urgence (délais abrégés) suite aux attentats qui ont endeuillé notre pays afin de soumettre au vote des élus 14 délibérations constituant autant de mesures susceptibles d’améliorer la sécurité dans notre ville.

Compte tenu du contexte, j’étais fermement décidée à voter en faveur de ces dispositions dont les principales avaient été élaborées en coordination avec le Préfet, notamment celle qui prévoit la modification de la convention entre la police nationale et la police municipale pour assurer une réaction rapide et coordonnée entre les forces de police et assurer la continuité des activités d’importance vitale en cas de menace terroriste.

Des membres de notre groupe avaient quelques hésitations face à certaines des mesures proposées qui ne correspondaient pas vraiment à la culture de l’opposition niçoise traditionnelle (vidéosurveillance, fermeture des commerces occasionnant des nuisances la nuit…). Mais il me semblait important que les élus républicains puissent montrer un front uni en la circonstance, d’autant que le maire s’est montré ouvert à nos propositions notamment en matière d’éducation.

Pour rendre plus visible la charte de la laïcité (ce que nous demandions), il a proposé qu’elle soit affichée dans toutes les salles de classe. De la même manière, nous suggérions que la délibération prévoyant des ateliers de sensibilisation à la citoyenneté, complémentaires aux actions de l’Education nationale, pendant le temps d’accueil périscolaire, soit améliorée dans le but d’en faciliter l’accès (d’un point de vue financier) dans les établissements de la ville où le besoin s’en fait le plus sentir. Christian Estrosi s’est engagé à faire en sorte qu’aucun enfant ne soit écarté du dispositif.

Face aux enjeux, les trois groupes républicains (la majorité, Un autre avenir pour Nice et le groupe Bettati-Concas) ont donc fait front commun.

Par contre, sur la totalité des délibérations, après une argumentation très politicienne, le FN s’est abstenu. Quant à l’autre groupe d’extrême droite dissident, il a carrément voté contre toutes les mesures touchant à l’éducation. Comme d’habitude…

Read Full Post »

Les députés europhobes tournent le dos et ceux du FN restent assis pendant l'hymne européen : glaçant...

Les députés europhobes tournent le dos et ceux du FN restent assis pendant l’hymne européen : glaçant…

Tout d’abord l’Europe et l’image glaçante de ces députés europhobes tournant le dos à la tribune du Parlement pendant l’Hymne à la joie. Une preuve de plus qu’on ne pourra jamais discuter avec ces gens-là, seulement les combattre.

Nicolas SarkozyÀ propos de Sarkozy, j’ai l’impression que la journée d’hier a marqué un tournant jusque dans les milieux qui lui étaient les plus favorables. En effet, hier soir, ses soutiens les plus emblématiques (Nadine Morano, Christian Estrosi…) ne criaient plus vraiment au complot mais se contentaient de demander une justice sereine où leur ancien leader ne serait pas moins bien traité que le commun des mortels.

Enfin, sur les rythmes scolaires, comme j’ai pu le vérifier encore au Conseil métropolitain avant-hier en discutant avec certains maires, la réforme se met en place dans les Alpes-Maritimes comme ailleurs. Beaucoup de temps perdu par les municipalités à bloquer la réforme avec toutes les conséquences que l’on sait. Mais je suis persuadée qu’on n’en parlera pas plus dans six mois – et je suis généreuse – que de la loi sur le mariage pour tous…

Read Full Post »

♫♪♪♫ Il fait des vœux, des p’tits vœux, encore des p’tits vœux…

Depuis le 1er janvier, il ne se passe presque pas un jour sans que notre maire présente ses vœux… Cet homme ne dort plus, ne mange plus, ne travaille plus : il présente ses vœux, comme maire, comme député, comme président de la Métropole, aux citoyens, aux employés municipaux, aux comités de quartier, aux Italiens, aux artisans, aux papis et mamies Trafic, aux seniors… J’en passe et des meilleures.

Encore un petit effort et, d’ici le 31, même les Roms et les gays seront honorés.

Après, il ne restera plus à notre Premier magistrat qu’à déménager ses bureaux de l’Hôtel de Ville à l’église du… Vœu, bien évidemment !

04/01 – Vœux à Isola et Saint-Dalmas (Métropole)
05/01 – Vœux aux stations du Mercantour (Métropole)
06/01 – Vœux de Tourrette-Levens (Métropole)
06/01 – Vœux de La Trinité (Métropole)
07/01 – Vœux à la communauté italienne
08/01 – Vœux au personnel de la Mairie principale
10/01 – Vœux aux agents de la Ville et de la Métropole
12/01 – Vœux de Saint-Étienne de Tinée (Métropole)
13/01 – Vœux de Saint-Martin Vésubie (Métropole)
14/01 – Vœux aux retraités municipaux et métropolitains
14/01 – Vœux aux habitants du quartier Nice Nord
16/01 – Vœux aux papis et mamies Trafic
18/01 – Vœux à la Police Municipale
19/01 – Vœux de Beaulieu (Métropole)
20/01 – Vœux de Roquebillière (Métropole)
20/01 – Vœux de Falicon (Métropole)
21/01 – Vœux de la Faculté de Médecine de Nice
22/01 – Vœux aux quartiers Ouest de Nice
24/01 – Vœux aux agents de la Propreté (Nice et de la Métropole)
24/01 – Vœux aux quartiers du Centre, du Vieux-Nice et du Port
29/01 – Vœux aux seniors

P.S. : Il n’est pas impossible que certaines manifestations aient échappé à ma vigilance. Si c’est le cas, je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :