Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Canton de Nice 5’

M6 titre

Après MetroNews, après Le Parisien-Aujourd’hui en France, c’est au tour de M6, « la petite chaîne qui monte », de s’intéresser au canton 5 qui grandit.

Pour voir la vidéo, c’est ici : http://www.6play.fr/m6/emissions#/m6/le-1245/11470988-12-45-du-jeudi-19-mars (à 14’30).

 

2134

Read Full Post »

Le Parisien 16:03:2015

Le Parisien – Aujourd’hui en France 16/03/2015

 

L’angle d’attaque est sans doute un peu anecdotique mais il n’en demeure pas moins que le binôme Gauche Autrement-PRG du 5XXL a ce matin les honneurs du Parisien-Aujourd’hui en France, le quotidien national qui a le plus fort tirage (400 000 exemplaires).

Avec en prime une belle photo prise sur le boulevard de Cessole à proximité du Passage à niveau par notre photographe attitrée et amie, Helyette Laborelli ! Merci à elle.

Place de l'horloge

Découverte de l’article ce matin dans le boulevard de Cessole…

Read Full Post »

rue Georges Bidault

Ce mardi, nous avons entamé nos « rendez-vous carrefours » du matin. En partant du principe que les rencontres avec la plupart des électeurs doivent se faire à des heures et dans des lieux où l’on est censé les retrouver, nous avons, depuis 2008, pris l’habitude d’aller, dès potron-minet, investir les principaux carrefours de notre canton.

Ainsi, ce matin, à partir de 7 h 30, nous étions une dizaine au carrefour entre le boulevard Gorbella et la rue Georges Bidault. Ce fut l’occasion, en un peu plus d’une heure, de rencontrer de nombreuses personnes partant au travail ou des parents accompagnant les enfants à l’école, et parfois même d’engager, à la portière, un mini dialogue (les feux rouges sont parfois longs dans notre ville).

Et, avec les endormis, les joyeux, les grognons, les solaires, les twitteurs, les sarcastiques, les charmeurs, les complices, les Le Quesnoy, les timides…, quelle belle galerie de portraits. « Et tout ça fait, comme dit la chanson, d’excellents Français » ou plutôt, d’excellents électeurs XXL…

P.S. : Hier, le quotidien Nice-Matin publiait son article sur le canton de Nice 5. Vous pouvez le retrouver sur le blog de Patrick Mottard.

Bd GorbellaPatrick MottardBernard-Gorbella

Read Full Post »

Von Derwies 2

Pour cette séance d’affichage, nous étions une dizaine pour couvrir l’ensemble de ce nouveau canton de Nice 5 que nous avons parcouru nuitamment du nord au sud, ce qui n’est pas une mince affaire.

C’est que le bougre est devenu XXL…

Nous avons commencé par l’école Fuon Cauda, sous la protection lumineuse et presque magique de Jeanne d’Arc. Puis ce fut Von Derwies, dans notre propre quartier où nous vîmes passer le dernier tram. À Rosalinde Rancher, nous avons croisé un autre candidat avec son accompagnateur. Échange courtois : il est loin le temps des batailles entre afficheurs qui permettaient ensuite aux intéressés de raconter leurs exploits homériques aux petits nouveaux façon anciens combattants ! Puis ce fut le discret IUFM et ses panneaux coincés derrière les voitures en stationnement.

À l’école Thérèse Roméo, nous pûmes juger de l’état d’avancement du chantier de la Gare du Sud. De nuit, nous avions le sentiment d’être face à un étrange no man’s land. À deux pas de là, le collège Vernier (Oups ! Collège International Vernier comme me le fait régulièrement rectifier Patrick) et plus tard dans la nuit le groupe scolaire Saint-Barthélemy et l’école Ray-Gorbella, voisine de ce stade en sursis dont la destinée est au cœur de la campagne électorale.

Parmi nous, deux courageux – Gérard et Richard – ont décidé de se réapprovisionner en matériel à la permanence et de poursuivre l’affichage sur les rotondes. Avec des consignes précises : on ne recouvre pas tout, on laisse de la place pour les autres.

Comme dit la chanson, « nous avons fait un beau voyage », même si nous n’avons pas rencontré de dindons emphatiques, de lapins prolifiques ni de chapons vieux garçons…

Sur la campagne, voir le blog de Patrick Mottard

Fuon CaudaVon DerwiesRosalinde RancherIUFMSt BarthélemyThérèse RoméoThérèse Roméo 2VernierVernier 2

Read Full Post »

Dominique Boy-Mottard

Après la journée de jeudi du côté de Malausséna et celle de vendredi consacrée au quartier de l’Evêché, nous étions ce samedi sur tous les fronts.

L’équipe avec laquelle nous travaillons étant toujours aussi nombreuse – et encore plus motivée par l’arrivée du document essentiel de la campagne (le « 4 pages » avec nos propositions) et peut-être aussi par le magnifique soleil quasi-printanier de ce début mars –, elle s’est dispersée devant tous les centres commerciaux du canton et, avec mon binôme, nous sommes passés du haut du boulevard Gorbella au bas, puis à l’avenue Clément Roassal pour aller à la rencontre des habitants.

Tout cela avant de nous retrouver pour prendre un déjeuner en commun puis de repartir sur le terrain. Entre-temps, nous avons même réussi à caser un rendez-vous avec un photographe de Nice-Matin (la double page consacrée au canton de Nice 5 ne devrait pas tarder à sortir)…

PermanenceMonoprixManu et BernieLidlIntermarché GareIntermarché Clément RoassalCarrefourCarrefour marketCarrefour DBM

Read Full Post »

Permanence

La campagne a maintenant trouvé son rythme de croisière : chaque jour entre dix et quinze amis nous accompagnent à la rencontre de la population sur le terrain.

Hier, c’était dans l’ex 7e canton cher à mon coeur avec le Temple de l’Amour, la place Alexandre Médecin et l’avenue Saint-Lambert.

Aujourd’hui, c’était dans le périmètre de la Tour Gorbella, avec le fameux terrain de l’avenue Léo Imbert et toutes les interrogations des riverains sur le devenir du quartier.

Et, comme à chaque fois vers 13 heures, nous nous retrouvons tous pour un petit casse-croûte bien mérité : hier c’était à la brasserie Saint Maurice, aujourd’hui à La Station en bas du boulevard Gorbella.

Nous avançons tellement que nous avons dû faire réimprimer notre premier document de campagne pour faire le lien avec le 4 pages à venir. En allant les récupérer tout à l’heure, j’ai eu une bonne surprise : l’arrivée de nos affiches !

Boulevard GorbellaVéro et DominiqueBrasserie BriciolaGorbellaParc ChambrunRue Léo Imbert

Read Full Post »

Chambrun

Pour cet avant-dernier week-end de pré-campagne, la dream team du 5 XXL a fait feu de tout bois puisqu’elle a sillonné le canton de Nice 5 littéralement du nord au sud.

C’est ainsi que samedi, Delphine, Gérard, Helyette, Anne-Sophie, Henri, Fabien, Laurent, Bernard, Lucien, Philippe, Emmanuel, Samuel, Iwona, après un petit-déjeuner canistrelli, place Fontaine du Temple, ont constitué, avec les candidats, deux équipes, l’une partie en direction de Vismara et de Henry Dunant, l’autre en direction de l’avenue du Ray et de la place Saint-Sylvestre, pour diffuser nos premiers éléments de programme et discuter avec les riverains de la question cruciale pour ce secteur du devenir des terrains du stade du Ray (voir le blog de Patrick).

Dimanche, ce fut au tour de Véronique, Richard, Amina, Joëlle, Jean-Luc et de nouveau Delphine et Samuel, de nous accompagner sur Gambetta et les petites rues à l’ouest du boulevard de Cessole récemment rattachées au 5XXL (ex 11e canton).

Ce fut pour moi une séquence nostalgie – après celle de la veille qui me tombe régulièrement dessus quand je passe devant la résidence de Falicon (54 avenue du Ray) où j’ai passé mon enfance et où ma mère habite toujours – en retrouvant la rue du Grand Pin sur laquelle donne la petite rue Lange où a toujours vécu mon grand-père.

Il fallut un solide pan-bagnat chez Tintin pour se remettre de ces émotions ! En compagnie d’ailleurs d’un ovidé très connu des lecteurs de ce blog (private joke) et d’un député du 92, Alexis Bachelay, qui nous a fait l’amitié de profiter d’un séjour familial à Nice pour venir nous encourager. Mais là encore, la nostalgie n’était pas loin car les parents d’Alexis sont les anciens propriétaires du Marigny, un bar-tabac de la rue Gioffredo fort connu des anciens lycéens de Masséna (dont Patrick) et de Calmette (dont moi-même).

Mais, vu l’enthousiasme de la petite troupe pendant ce week-end, on peut se dire que la nostalgie ne ramollit pas l’ardeur en général et qu’elle joue plutôt un rôle de stimulant : on se bat encore mieux pour ce qui nous est cher…

Place Fontaine du TempleAvenue Henry DunantSaint SylvestreAvenue Saint SylvestrePassage à niveauLiberation

Read Full Post »

article1article2

Read Full Post »

Chez Tintin

Pour notre première sortie « officielle » comme candidats, les cieux n’étaient pas très cléments.

Peu importe. Équipés d’un tract inaugural bien reçu des passants et présentant les candidats et la nouvelle géographie du canton de Nice 5, nous sommes partis de la Libé, après avoir pris le café chez Tintin (et même, pour certains le mini pan bagnat !), pour finir à l’heure du déjeuner au « bar à manger » La Cave de la rue Veillon, chez Bocchi. Entre les deux, l’averse s’étant calmée, nous avons arpenté en deux équipes les rues du quartier… des Révolutionnaires : Boissy d’Anglas, Marceau, Mirabeau, Rouget de l’Isle, La Fayette… (Raiberti constituant l’exception et Villermont, un cas un peu plus compliqué).

Entre les gouttes, l’accueil fut sympathique. Et probablement que les candidats avaient fière allure puisqu’un petit garçon n’a pas hésité à demander à Patrick : « Tu es ministre ? »

La CaveVers ComboulLa Libé

Read Full Post »

Joëlle Vacca, Dominique Boy-Mottard, Patrick Mottard, José Boetto

Joëlle Vacca, Dominique Boy-Mottard, Patrick Mottard, José Boetto

Une déclaration de candidature doit être l’occasion non pas de détailler un programme mais de fixer un cap. C’est exactement ce que nous avons fait avec Patrick Mottard ce jeudi à la permanence du 10 avenue Cyrille-Besset.

Un cap qui nous sera d’autant moins difficile à tenir qu’il est celui que nous avons choisi d’emprunter depuis de nombreuses années : celui d’élus d’opposition résolument déterminés à jouer sans faiblesse leur rôle de contre-pouvoir dans un département où la représentation politique est trop monolithique pour ne pas être un handicap à la respiration démocratique du territoire.

Mais cette opposition, nous ne la concevons que constructive, c’est-à-dire propositionnelle. C’est cette ligne de conduite qui, par le passé, nous a permis de soutenir avec succès des mobilisations citoyennes, de faire progresser des idées, des principes et des valeurs, bref, d’être utiles à l’intérêt général. Et cela, aussi bien sur « notre » territoire (mobilisation pour la Gare du Sud, pour le square Jeanpierre…) que dans le cadre des compétences départementales (implantation des EHPAD, création du BAPU, rapport de la Prévention spécialisée, coprésidence de la Commission d’évaluation et de contrôle des marchés publics, médiations diverses…)

Ce que nous avons réaffirmé ce jeudi – même si le terme peut apparaître comme très ambitieux –, c’est la volonté d’être un contre-pouvoir propositionnel.

En effet, de nombreux défis sont à relever pour le canton et les enjeux sont importants : l’avenir des terrains du Ray, la restructuration du quartier Trachel, la sécurisation des collines du côté de l’avenue Jean de La Fontaine, la tranquillité des riverains de Comboul/Saint Lambert, la sécurité un peu partout, préalable nécessaire à la qualité de vie dans ces quartiers de Nice.

Quant aux dossiers départementaux, ils impactent la vie de nombreuses personnes parmi celles qui ont le plus besoin de notre solidarité : la politique de l’Enfance, l’effectivité du RSA, l’avenir de la médiation scolaire ou des politiques en matière de handicap et en direction des personnes âgées dépendantes. Sans oublier, bien sûr, le dossier brûlant de la prévention des dérives jihadistes chez les jeunes.

Ces défis, nous sommes prêts à les relever.

Sur le même sujet, voir le blog de Patrick Mottard, Nice 5 : un binôme pertinent, une équipe efficace.

Direct Matin 06/02/2015

Direct Matin 06/02/2015

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :