Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘AMICA’

Le Noël d’AMICA

Faouzia Maali

Hier, AMICA a tenu son pari : faire en sorte que son nouveau local du quartier de La Vallière soit prêt pour accueillir, à l’occasion de son inauguration, le père Noël et ses cadeaux par milliers.

Jusqu’à la dernière minute, les amis de l’association ont uni leurs forces pour que rien ne vienne gâcher la fête et ils y sont magnifiquement parvenus. Pourtant, il y a seulement deux mois, on aurait eu du mal à imaginer que ce local où tout était à faire serait opérationnel. Sauf qu’avec AMICA et son animatrice XXL, Faouzia Maali, tout est possible. Et quand Faouzia veut quelque chose, sa force de conviction est telle qu’elle emporte tout le monde avec elle.

Dans la belle pièce qui semblait flambant neuve, décorée de sapins et de guirlandes, après avoir satisfait l’appétit des gourmands (tout le monde avait mis la main à la pâte), il était l’heure pour le Père Noël de passer à la distribution des cadeaux dans une joyeuse bousculade. Faouzia, debout sur une chaise, tentait de se faire entendre en appelant les gamins qui devaient venir récupérer le paquet qui leur était destiné. Et les bénévoles s’étaient tellement bien débrouillés, que certains enfants sont repartis, la mine réjouie, avec plusieurs cadeaux.

Après avoir passé quelque deux heures avec Fabien au 1, rue Jean Vigo, il était temps de saluer les responsables. Faouzia, toujours debout sur sa chaise, me dit en riant : « C’est ça AMICA ! » Oui Faouzia, c’est ça et c’est bien. Tellement que j’en ai voulu à ces élues de la majorité qui avait envisagé de venir et qui finalement ont pointé aux abonnés absents. Tant pis pour elles…

Publicités

Read Full Post »

J’avais eu l’occasion d’évoquer, lors d’un précédent billet qui rendait compte du Conseil municipal de Nice du 3 février 2017, la situation difficile de l’AMICA, qui intervient dans le secteur de La Vallière et qui se trouvait cette année sans subvention ni lieu pouvant accueillir ses activités suite à un problème administratif dans sa demande d’aide à la Ville.

La députée Brenier, qui manifestement ne connaissait rien à la situation, avait avancé l’idée que l’AMICA était une association communautariste, alors que j’avais justement pris son exemple pour les excellentes actions qu’elle menait contre la radicalisation dans un quartier en pleine (mauvaise) évolution.

S’il en était besoin, j’en ai encore eu la preuve ce samedi en assistant, avec mon collaborateur Fabien Castejon, à une réunion des membres de l’association. Le lieu choisi pour cette réunion n’était pas anodin : l’animatrice Faouzia avait délibérément réservé la salle d’un café de la rue Jean Vigo, un café que les hommes du quartier se sont appropriés dans cette petite artère qui s’est plusieurs fois fait remarquer ces derniers mois pour sa sinistre réputation (trafic de drogue notamment) alors qu’elle donne sur la Promenade des Anglais. Tous les hommes étaient installés dehors sur le trottoir et la réunion – avec une majorité de femmes – s’est paisiblement tenue à l’intérieur.

Autre chose qui n’était pas anodine, l’adresse de ce qui sera le local de l’association : il est situé juste à côté du café où nous venions de nous réunir ! C’est dire le volontarisme dont les adhérents font preuve dans leur combat pour essayer d’aider les jeunes du quartier. Nous sommes allés le visiter et, pour pénétrer à l’intérieur, il nous a fallu demander aux hommes installés devant de s’écarter : vu leur tête, ça n’a pas eu l’air de les amuser… Le local en question n’a plus de porte (juste un vague rideau) et il est squatté par des personnes qui l’ont mis dans un état apocalyptique avec un sol jonché de cannettes et détritus divers.

Mais l’enthousiasme des adhérents n’a pas failli : plein de bonnes volontés se sont déjà manifestées pour faire les travaux nécessaires. Et il va falloir faire vite parce que des idées, Faouzia et ses amis en ont plein. Déjà, lors de l’inauguration du local qui devrait avoir lieu en décembre, elle a prévu un défilé avec le Père Noël dans toute la petite rue ! Et surtout, afin de pouvoir reprendre le soutien scolaire. Car l’AMICA n’est pas vraiment la bienvenue dans la structure municipale (ANIMANICE) de La Vallière. Elle n’a plus que quelques heures, uniquement pour faire de l’alphabétisation, ce qui est encore une façon de les marginaliser voire les stigmatiser.

Quand nous les quittons, nous ne pouvons taire notre admiration pour ces personnes merveilleuses qui se battent, envers et contre tout et tous, juste pour donner une chance aux enfants d’un quartier complètement abandonné. Des espérances leur avaient été données par la municipalité : pour l’heure, elle ne se sont guère concrétisées…

 

Read Full Post »

gala amica 5

L’AMICA organisait vendredi soir son gala annuel, le sixième. Comme les années précédentes, j’étais présente au Parc Phoenix, un peu en retard toutefois pour cause d’autres obligations en début de soirée. Joëlle Vacca, la suppléante de Patrick Mottard (ce dernier a regretté de ne pouvoir être parmi nous, mais il participait à l’assemblée générale d’Accueil Femmes Solidarités), m’accompagnait : une première pour elle qui a pu apprécier la qualité d’un spectacle dont le succès ne se dément pas.

Ce soir encore, la variété, dans toutes ses dimensions, était au rendez-vous : les musiques et les danses bien sûr, mais aussi les âges et les origines des jeunes artistes. Pour la première fois, cependant, s’étaient jointes, à la dynamique association de La Vallière, deux associations du quartier de l’Ariane (les Arianencs et la Cie du Grain de sable).

Le fil rouge du spectacle avait été trouvé dans « les Contes des mille et une nuit », avec dans le rôle du récitant, Fatima, par ailleurs prof de gym et de couture à l’AMICA. Elle nous raconta la jolie histoire de Leila et Qays que plusieurs groupes de danseurs venaient tour à tour illustrer.

Le final nous a permis de retrouver une Dorsaf en pleine forme que l’ensemble des participants a tenu à porter en triomphe.

Le mot de la fin est bien sûr revenu à Faouzia Maali qui s’est félicité du succès de la manifestation. Nul doute qu’elle en est la première responsable, pour le plus grand plaisir d’un public nombreux et joyeusement dissipé. Qu’elle en soit chaleureusement remerciée.

Quelques liens vers les billets des années précédentes :

– En 2012, Tout le monde danse avec l’AMICA

– En 2010, L’AMICA fait danser le monde

– En 2009, La Vallière fait la fête avec l’AMICA

gala amica 1gala amica 2gala amica 3gala amica 4gala amica 6gala amica 7gala amica 8gala amica 9gala amica 10gala amica 11gala amica 12gala amica 13

Read Full Post »

Les jeunes du CAL du Vallon des Fleurs

Comme chaque année, le mois de juin concentre un nombre important de manifestations en tout genre, un peu comme si, avant les congés d’été, il fallait boucler un programme tout en profitant des belles journées de la fin du printemps.

Vendredi soir, les adhérents et sympathisants de l’AMICA se sont retrouvés au Parc Phoenix pour leur traditionnel gala, avec des participants toujours plus diversifiés. Je ne pouvais être présente, mais Patrick s’est fait un plaisir d’aller avec Sami saluer Faouzia et ses ami(e)s.

Aujourd’hui les différentes associations de Nice Nord se sont retrouvées derrière le stade du Ray pour des spectacles de danse – adultes et enfants s’en sont donné à cœur joie – et une exposition d’œuvres picturales de peintres confirmés ou d’amateurs suivant des enseignements dans le cadre du CAL Gorbella ou du Forum Nice Nord.

Bien sûr, l’Espace famille du Vallon des Fleurs était au rendez-vous avec, une fois de plus, des projets plein la tête pour l’avenir !

A suivre… car la semaine qui vient s’annonce particulièrement dense en rendez-vous divers et variés.

Read Full Post »

Superbe spectacle que celui auquel nous avait conviés l’AMICA ce vendredi soir à la salle Linné du Parc Phœnix mis à disposition par la Ville. Une grande salle bien plus à la mesure des ambitions de la petite association de La Vallière que celle du CAL de l’an dernier mais l’ambiance fut tout autant chaleureuse.

Superbe spectacle car construit autour d’une belle idée. Intitulé Danse le monde, il a réuni toutes les générations (enfants, adolescents, adultes), toutes les musiques et toutes les danses (orientale, indienne, tecktonik, rap, country, pom pom girls… et celles dont je n’ai pas retenu le nom…), toutes les origines. Plusieurs associations participaient d’ailleurs à la fête. Car l’AMICA, sous la houlette de sa dynamique présidente, Faouzia Maali, se plaît dans le mélange des genres.

C’était l’occasion pour moi de revoir de nombreux amis, de déguster à l’entracte quelques-unes des savoureuses spécialités préparées par les mamans et même, entraînée par l’incontournable Dorsaf en maîtresse des cérémonies, de participer au final sur la scène en compagnie de Sami, Sonia et Zied. L’enthousiasme était tel que spectateurs et danseurs ont eu du mal à quitter les lieux. Un tout petit regret : nous n’avons pas pu entendre Patrick Grieco qui avait un problème de matériel, mais qui n’a pas boudé son plaisir en restant avec nous jusqu’à l’extinction des feux.

Read Full Post »

img_07681

A l’ouest de la ville, un peu dans l’ombre des Moulins et de Saint Augustin, le quartier de La Vallière existe… et c’est à l’AMICA, l’association qui une fois de plus nous avait invités ce soir, que revient le mérite d’en faire régulièrement la démonstration malgré des moyens très limités.

Pour acter le départ de Gérard, responsable du CAL, mais aussi pour faire la fête, une soirée de danse orientale était organisée sous la houlette de la présidente, Faouzia Maali, avec l’aide des deux danseuses maisons, Dorsaf, la prof de danse, en rouge, et Sonia, la fonctionnaire de la PAF, en bleu.

Solos, duos, groupes de petits, de grandes… Ce fut, pendant deux heures, un festival de couleurs, de rythme et d’élégance. De la Tunisie au Liban, ce fut tout l’Orient que nous revisitâmes dans ce local plein à craquer et débordant d’enthousiasme.

Après l’entracte, qui permit à chacun de se régaler de fricassés et autres tadjines préparés par les adhérentes, la deuxième partie de la soirée commença par un face à face tecktonik (Eddy) – danse orientale (Sonia) qui, bien sûr, ne pouvait aboutir qu’à un joyeux match nul. Puis tout le monde entra dans la danse.

Avant que la soirée ne se termine, Patrick fut « embauché » pour la remise des diplômes de danse orientale. Et l’une des lauréates, une jeune femme, de s’écrier avec une joie non feinte : « c’est mon premier diplôme ! »

img_0727img_0742img_0752img_0756img_0786img_0799img_0803img_0833img_0840

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :