Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Aides sociales’

Dans son souci de décrédibiliser un peu plus un gouvernement qui s’en sort déjà pas mal tout seul, l’UMP – ce n’est pas nouveau – est prête à tout. Son thème de prédilection, piqué au FN : les cadeaux qui seraient faits par la France aux étrangers.

Heureusement, il existe encore quelques journalistes qui font leur boulot, ceux de Libération ou du Canard enchaîné notamment, en détectant ces «intox» dénuées de tout fondement.

1re intox : Copé et le RSA

«Concernant le RSA, il faudrait un minimum de présence sur le territoire national, ce qui n’est pas le cas.» (Des paroles et des actes, France 2, 10 octobre). Faux.
– Pour toucher le RSA, un étranger doit avoir au moins cinq années de présence sur le territoire français.
– Il doit avoir été en situation régulière pendant toute cette période.
– Et ce n’est pas n’importe quelle situation régulière (pas de simples autorisations provisoires ou autres visas étudiants) : il faut un titre de séjour autorisant son titulaire à travailler ce qui est très difficile à obtenir.
Au final, c’est le plus souvent beaucoup plus que les cinq ans minimum requis.

2e intox : Copé bis, Hortefeux et l’AME

«Les étrangers en situation irrégulière sont couverts à 100% pour les dépenses de maladie. Ce sont les seuls qui, sur notre territoire, ne paient rien.» (Copé, France Inter, 21 octobre). Faux.
«L’aide médicale d’Etat, c’est totalement gratuit, alors que, pour les Français, il peut y avoir jusqu’à 50 € de franchise.» (Hortefeux, RTL, 15 octobre). Faux.
– L’AME (aide médicale d’Etat) est accordée aux étrangers à condition qu’ils justifient de trois mois de présence en France et de revenus mensuels inférieurs à 716 €.
– Les Français qui vivent sous le même seuil de pauvreté, soit 4,5 millions de personnes, ont droit à la même gratuité grâce à la CMU-C, la complémentaire de la couverture maladie universelle.
– Cette complémentaire rembourse mieux certains soins que l’AME (soins optiques et dentaires).

3e intox : Mariton et le minimum vieillesse

«Vous savez très bien que, sur Internet, a beaucoup buzzé la question de savoir à partir de quelle durée de résidence une personne étrangère n’ayant pas travaillé en France avait droit au minimum vieillesse. Eh bien, les termes actuels, qui sont ceux de quelques mois de résidence, ne sont pas acceptables.» (BFM TV, 8/8) Ça c’est le discours favori de la droite et de l’extrême droite. Mais d’être réchauffé, ne le rend pas exact pour autant. Faux.
– Un étranger ne peut toucher l’allocation de solidarité aux personnes âgées que s’il a passé 10 ans en France.
– Il doit, pendant toute cette période, avoir été titulaire d’un titre de séjour l’autorisant à travailler.

À moins de ne rien connaître à la loi française, ce qui serait grave à un tel niveau de responsabilités – surtout quand on a des prétentions à la conduite de notre pays – les personnes ici citées (mais elle l’ont fait après bien d’autres, notamment Marine Le Pen et même Nicolas Sarkozy) mentent effrontément à nos concitoyens utilisant sans vergogne la technique éprouvée du bouc émissaire.

La France est-elle si généreuse que ça avec les étrangers ? Loin de là : elle n’a fait que durcir les critères permettant d’obtenir le bénéfice de certaines prestations pour contourner les textes internationaux interdisant de refuser un dispositif à un étranger au seul motif qu’il est étranger.

Qui se charge d’ en informer l’UMP ?

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :