Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘7e canton Nice’

Carte de voeux de Patrick Mottard

Depuis plus de deux années, le conseiller général du 5e canton mène une campagne très active pour que la promotion immobilière ne soit pas la principale bénéficiaire de la destination nouvelle des terrains libérés par le départ programmé du stade du Ray.

Il milite pour que la volonté des riverains et de leurs conseils de quartier, en faveur d’un espace ouvert, ludique et sportif, soit respectée malgré un P.L.U. très permissif en matière de béton voté par la majorité municipale.

Jusqu’aux dernières élections cantonales, j’étais également très engagée sur ce dossier en tant qu’élue (voir les liens ci-dessous). C’est que le projet du Ray va fortement impacter les quartiers du sud du 7e canton comme Alexandre Médecin, Chambrun, Charles Baudelaire, Gravier…

Face à cette évidence, le silence radio du conseiller général actuel (certes en sursis…) est impressionnant. En fait, je l’avais prévu pendant la campagne électorale : un conseiller général lié à la majorité municipale ne peut pas avoir l’indépendance indispensable pour représenter les habitants de son canton.

Une raison de plus pour que le 7e canton soit à nouveau représenté « autrement » au Conseil général des Alpes-Maritimes.

Sur la question, voir mes précédents billets sur ce blog :

Projet de P.L.U. et emplacement du stade du Ray (25/05/2010)

Projet de P.L.U. : mes contributions (15/06/2010)

Alerte orange sur les terrains du Ray (19/12/2010)

Read Full Post »

La dernière réunion publique avant le rendez-vous avec les électeurs est toujours signifiante. Elle ne permet pas à elle seule de gagner les élections, mais elle permet de prendre la température.

Aujourd’hui, ce beau meeting au restaurant Les Palmiers constitue indéniablement un test positif. La composition géographique, sociale et générationnelle de l’assistance m’a permis de constater que pendant six ans j’avais bien été l’élue de tous. C’est forcément une bonne nouvelle pour dimanche. Mais l’essentiel n’était peut-être pas là, c’était plutôt ces regards dans lesquels on voyait bien plus que de la reconnaissance pour service accompli. On y voyait de l’affection…

Je ne sais pas encore si je vais gagner cette élection de mars 2011. Mais dans le regard du public des Palmiers, j’ai eu la certitude d’avoir gagné la précédente. Définitivement.

Cette journée du 15 mars fut aussi marquée par la visite de Michel Vauzelle, Président de la Région PACA, venu apporter son soutien aux candidats de rassemblement de la gauche de Nice Nord sur la place Fontaine du Temple, à la croisée des chemins des trois cantons (Nice 5, 7 et 11).

Read Full Post »

Gérard et José à l’œuvre

 

Après un dimanche presque entièrement consacré à la finalisation des documents de campagne des 5e et 7e cantons et à la préparation du calendrier des quinze jours à venir, c’est avec bonheur que je retrouve le terrain dès le début de la matinée. Il s’agit d’abord de réparer un affront : dès l’aube, un ami m’a prévenue que les magnifiques affiches collées dans la nuit par mon équipe avaient été arrachées à Gairaut. Nous partons donc arranger ça en espérant qu’on ne nous obligera pas à une bataille d’affichage à la manière d’antan. On ne préfèrerait pas mais, si tel était le cas, on est prêt. Non, mais !

Sinon, la tournée du jour était vaste mais moins « sportive » que ces derniers temps. Avec Valrose (où je fais découvrir à l’un de mes coéquipiers le monument en l’honneur des aveugles de guerre), Saint Lambert, la place Alexandre Médecin et son café, l’avenue Borriglione, puis, dans l’après-midi, Chambrun, nous sommes en terrain moins accidenté… et ami. A la frontière avec le 5e canton, on me parle souvent de Patrick. L’accueil est toujours aussi bienveillant pour mon tract sur le 8 mars : de quoi espérer un beau débat demain chez Nallino, au restaurant « La gaîté ».

Cette journée s’achève par l’Assemblée générale du Comité de quartier Cimiez – Rimiez – Scudéri – Commandant Gérôme – Brancolar. Les deux Claude et Jean-François, leurs animateurs, avaient décidé de donner la parole à la salle avant de la passer aux élus pour que ceux-ci se contentent de répondre aux questions posées. C’était une bonne initiative, tout au moins pour moi qui espère toujours que ces réunions soient de véritables séances de démocratie participative et non des remakes de la Star Academy pour élus municipaux comme le sont beaucoup trop de réunions auxquelles je participe. La réunion a permis de faire le point sur les grands dossiers du quartier sur lesquels je travaille.

Une information me fera toutefois sourire : « on » a replanté un platane place Commandant Gérôme. Comme quoi la proximité des élections peut être bénéfique pour le développement durable…

Read Full Post »

Jean-Louis et Helyette ne sont pas sur la photo mais derrière l’objectif !

Grand amateur de sport cycliste, Patrick aime à dire que le relief du 7e canton est aussi accidenté qu’une étape de montagne du Tour de France. Eh bien, disons qu’aujourd’hui ce fut le Tourmalet. En effet, l’escalade de Brancolar, même adoucie par la plongée sur la Marne et le final plutôt plat d’Henry Dunant fut incontestablement une épreuve physique.

Avec José, mon suppléant encore tout émerveillé par la qualification de son cher Gym en demi-finale de la Coupe de France, et Henri, nous sommes partis sous un ciel maussade à la rencontre des habitants du quartier. L’occasion, notamment, de faire un petit tour chez Georges Migliori, ancien délégué départemental de Lionel Jospin lors de la Présidentielle de 2002 (de sinistre mémoire) et, depuis mon élection, fidèle informateur et relais des petits problèmes rencontrés dans le quartier.

Tout au long de la matinée, je peux vérifier que mon tract en prévision du 8 mars rencontre beaucoup de succès auprès des femmes.

Du côté de la Marne, je jette évidemment un regard ému sur la troisième tour de l’avenue de Champagne où j’ai vécu quelque temps dans les années quatre-vingts.

Mais cette journée restera un peu spéciale dans cette campagne car, sur le coup de midi, nous opérons la jonction avec l’équipe du 5e canton et son fringant candidat sur la place Alexandre Médecin. Notre camp du Drap d’Or sera la modeste mais sympathique brasserie Saint Maurice. Brochettes de poulet et vannes amicales entre les deux équipes sont au menu de cette rencontre… pas vraiment inopinée.

Read Full Post »

Loin du bruit et de la fureur des secteurs très médiatisés que sont les 14e et 12e cantons de Nice, la campagne dans le 7e canton se déroule plutôt paisiblement. Avec mon suppléant, José Boetto, avec notre équipe, nous avons atteint notre rythme de croisière.

Au-delà des petites réunions organisées chez les sympathisants qui me permettent de rencontrer les personnes qui souhaitent me poser des questions sur mon action de conseillère générale, m’interroger sur mes projets pour le prochain mandat ou, tout simplement, partager un moment de convivialité, nous sommes régulièrement sur le terrain. Le 7e canton est agréable à sillonner (en certains endroits, au milieu des fleurs, des arbres, avec les chants d’oiseaux, on se croirait presque à la campagne), mais les lieux où l’on peut rencontrer des passants y sont assez rares. Encore plus en ces périodes de vacances scolaires où beaucoup sont absents. Pas facile de faire passer son message dans ces conditions et, entre candidats, on en arrive même à se refiler des tuyaux : à tel endroit, on peut trouver des électeurs, à tel autre aussi…

Ceci n’empêche pas le dynamisme des amis qui m’accompagnent. Ainsi, en plus de quelques flyers thématiques, nous avons (presque) fini de mettre dans la totalité des boîtes aux lettres du canton le premier document assez généraliste que nous avons distribué, en attendant l’incontournable « 4 pages » qui ne saurait tarder.

Merci à tous ceux qui se dépensent sans compter pour nous accompagner dans les rues, mettre sous pli des courriers à la permanence, préparer la tenue des bureaux de vote, mettre au point un tas de petites choses qui simplifient la vie aux candidats et contribuent ainsi à les rendre heureux…

Read Full Post »

Comme je l’avais dit précédemment sur ce blog, il est un peu navrant que je sois, de tous les sortants de gauche, la seule qui se voit opposer au premier tour un candidat d’extrême gauche soutenu par le PC et un candidat Vert.

Le fait que je sois la seule femme conseillère générale de Nice ajoute encore un peu plus à l’incongruité de la situation.

Mais, heureusement, faisant fi des logiques illogiques des appareils, de nombreux électeurs et militants me font part de leur volonté d’union pour ne pas risquer un 21 avril dans le 7e canton.

C’est ainsi que deux des plus importants élus écologistes du département ont décidé de m’apporter publiquement leur soutien. Il s’agit de Jean-Raymond Vinciguerra, seul conseiller général écologiste des Alpes-Maritimes, et de Rémi Gaechter, seul conseiller communautaire écologiste NCA, conseiller municipal de Nice.

Je les remercie de leur confiance et surtout de leur capacité à hiérarchiser les enjeux. Avec leur soutien qui s’ajoute à ceux du Parti Socialiste et du Mouvement Républicain et Citoyen, ma candidature commence à ressembler furieusement à une candidature d’union…

Rémi GAECHTER
Conseiller municipal écologiste de Nice
Conseiller communautaire NCA

Face à la politique actuelle et aux grands enjeux pour notre département, les prochaines élections cantonales doivent être l’occasion de conforter et renforcer l’opposition au sein du Conseil Général.
S’agissant du 7e canton de Nice, Dominique BOY-MOTTARD conseillère générale sortante, est de toute évidence la seule en mesure de l’emporter face au candidat de l’U.M.P. Je lui apporte mon soutien dès le 1er tour.

Jean-Raymond VINCIGUERRA
Conseiller général écologiste

Dans le 7e canton de Nice, multiplier les candidatures d’opposition c’est prendre le risque de condamner la représentation de ladite opposition au Conseil Général et faire un cadeau à l’UMP.
Il va de soi que je soutiens dès le premier tour la candidature de la conseillère général sortante Dominique Boy-Mottard qui a les meilleures capacités pour l’emporter.



Read Full Post »

Nice-Matin 18/02/2011

Hasard de la programmation journalistique : aujourd’hui, dans Nice-Matin, une interview de la conseillère générale du 7e canton.

Read Full Post »

La semaine dernière j’ai été interviewée par Jean-François Bosch dans le cadre de l’émission Politiquement vôtre de rdvtele. Annick avait laissé sa place à la caméra à un jeune étudiant de Patrick en InfoCom.

On peut écouter l’émission sur le site de la chaîne.

Read Full Post »

Débat public : tout ça pour ça ?

De façon assez anodine, nous avons appris la semaine dernière par Nice-Matin que le projet de doublement de l’autoroute de contournement de Nice était abandonné. Financièrement, on le sait, l’époque est aux restrictions et la réalisation des grands projets semble reportée aux calendes grecques. De façon générale, je ne m’en plains pas, tant cette ville a plutôt besoin d’équipements de proximité. Mais, il n’en demeure pas moins que la question du doublement de l’autoroute de contournement (dont il faut rappeler, au passage, que, contrairement à ce qui se passe pour l’ensemble des agglomérations, elle est toujours payante… merci Escota) avait fait l’objet d’un important débat public en 2005 et 2006 (j’étais tombé en plein dedans à peine élue) qui avait mobilisé toutes les énergies politiques, administratives et associatives… sans compter les nombreuses contributions individuelles témoignant de l’implication de la population. Revenir dessus, aurait sans doute mérité plus d’explications. D’autant que les solutions alternatives, en terme de transports collectifs, si elles doivent être privilégiées, sont bien loin, pour l’heure, d’exister.

Le 7e canton connaît, dans différents quartiers, des nuisances importantes dues au passage de l’A8. La pollution de l’air bien sûr, mais aussi, véritable plaie pour la qualité de vie, les nuisances sonores, avec ce bruit de fond insupportable de la circulation automobile qui ne s’arrête jamais. Depuis mon élection, je n’ai cessé d’intervenir, tant auprès de la société Escota qu’auprès des institutions de l’Etat d’abord, du département ensuite, afin que des travaux visant à limiter ces nuisances soient réalisés.

Il y a bien eu certaines choses de faites (écrans en bordure de chaussée, revêtement drainant), mais force est de constater que ce n’est pas suffisant. Il était donc envisagé de traiter définitivement le problème à l’occasion du projet de contournement routier.

Puisqu’un tel projet n’est plus à l’ordre du jour, il est important de se pencher à nouveau sur des solutions efficaces pour limiter les conséquences d’une circulation autoroutière qui ne faiblit pas vraiment… C’est pourquoi, j’ai adressé un courrier en ce sens au Président du Conseil général et adressé à la presse le communiqué ci-dessous.

COMMUNIQUÉ DE DOMINIQUE BOY-MOTTARD 29/04/2010

Nous avons appris ce jeudi que le Maire de Nice et le Président du Conseil général avaient décidé, après enquête, d’abandonner le projet de doublement de l’autoroute de contournement de Nice qui avait fait l’objet d’un important débat public en 2005 et 2006. Si une telle décision peut s’expliquer par la lourdeur financière de l’opération et les nouveaux choix en faveur de solutions alternatives, elle laisse entier le problème des nuisances actuelles causées par l’autoroute aux quartiers nord de la ville et tout particulièrement les nuisances sonores dues au trafic incessant entre les sorties Nice-nord et Nice-est. Le 7e canton est particulièrement concerné par cette question (Vieux Chemin de Gairaut, Cap de Croix, Rimiez, Henry Dunant, Henri Musso…) et nous réclamons depuis longtemps, avec les habitants, des efforts d’Escota pour améliorer l’isolation phonique de l’A8 sur ce tronçon. Des mesures étaient censées être prises à l’occasion du doublement, mais, puisque le projet est enterré, il faut aujourd’hui envisager très sérieusement des réponses à ce grave problème environnemental. C’est pourquoi j’ai demandé au Conseil général de se pencher dans les meilleurs délais sur cette question.


Read Full Post »

Téléthon comité de quartier Cimiez

C’est pour le Carnaval, c’est pour les Mai, c’est pour le Téléthon, c’est pour les fêtes de fin d’année… Ils sont toujours sur la brèche pour apporter un peu de couleur, de musique et de bonne humeur dans l’espace public.

Les moyens leurs sont comptés et ils ne sont pas souvent à l’honneur. Mais ils sont toujours là, tôt le matin, tard le soir.

Que par l’intermédiaire de ce blog, je leur rende hommage, moi la conseillère générale du canton, est la moindre des choses.

Ce week-end encore, sur la place Alexandre Médecin ou le square Doyen Lépine :

Et retrouvez-les aussi dans les billets suivants :

Téléthon à Saint Maurice

Le jamboree de Gairaut

Balcons fleuris et musique : c’est la fête au Vallon des Fleurs

Il se passe toujours quelque chose dans le 7e canton

Fiesta latina à Cimiez

La ballade (et la balade) des gens heureux

Pour voir la totalité des billets sur les quartiers, on peut consulter les archives du 7e canton.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :