Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Université’ Category

Léa, Aziza Neira, Carla, Hawa et Mathias sont mes étudiants en LEA L3. Aujourd’hui, ils ont organisé une matinée d’apprentissage aux gestes de premiers secours avec les pompiers des Alpes-Maritimes qui se sont prêtés à l’exercice avec une grande disponibilité. Sympa !

Après l’accueil café-croissants-jus de fruit, la quarantaine d’étudiants inscrits s’est répartie en plusieurs groupes, chacun sous la responsabilité d’un pompier professionnel, pour suivre cette première formation (conseils, exercices pratiques…) avec une grande attention.

Publicités

Read Full Post »

IMG_1739

Je suis une prof exigeante (peut-être un peu trop mais on ne se refait pas : je n’aime pas l’à peu près…). Aussi, il n’est pas facile de me bluffer. Eh bien, je dois le dire, cette année, la promotion des Licence 2 de LEA m’a épatée par la qualité très générale de ces projets tuteurés que nous encadrons avec Patrick, lui au premier semestre, moi au second (il y a chaque année des projets de qualité mais là, c’était le cas de la plupart de ceux qui furent réalisés).

Le travail qui leur était demandé n’était pas simple (ce sont essentiellement des littéraires), puisque ce projet devait inclure une partie juridique pratique ou théorique (passation d’un contrat, création d’une association, obtention d’autorisations diverses, etc.) et malgré les obstacles parfois nombreux rencontrés, tous en sont venus à bout et ont même parfois eu les honneurs de la presse.

Patrick ayant déjà fait sur son blog un compte-rendu élogieux (et ô combien mérité !) d’une exposition doublée d’un colloque sur les droits des femmes dans le monde (j’avais participé à l’inauguration de la première, mais je n’avais pu assister au second pour cause de séance du conseil municipal), je me dois de vous parler de ces projets (avec un essai de classement par thèmes, même si certains projets peuvent relever de plusieurs d’entre eux) en renouvelant mes félicitations à l’ensemble de la promo. Voici donc les projets qu’ils ont présentés ce mercredi à la fac sous forme d’exposés.

1. Certains groupes avaient décidé d’utiliser au mieux leur formation en langues étrangères
– pour aider des entreprises dans leur communication (ex : traduction de sites Internet)
– pour apporter leur compétence à des associations travaillant avec les migrants (interprètes et cours de français)
– pour faciliter les échanges culturels entre étudiants français et étrangers (ex : organisation de séjours réciproques entre étudiants russes et français dans des familles)
– pour informer les étudiants étrangers qui arrivent en France de ce qui les attend (d’un point de vue pratique)
– pour promouvoir une langue et une culture étrangère auprès de jeunes enfants par des moyens ludiques
– pour promouvoir la filière LEA (présentation de la filière à l’aide d’une vidéo dans des lycéens italiens ou français, recueil de témoignages d’anciens étudiants de LEA…)

2. Beaucoup de projets s’inscrivent dans un souci de solidarité
– avec les personnes en difficulté (promotion d’une association avec réalisation d’une vidéo, organisation d’une collecte de vêtements, mise en place d’un salon de coiffure ambulant pour les sans-abri)
– avec les personnes malades (organisation en Italie – au casino de Sanremo ! – d’un spectacle théâtral en collaboration avec une association s’occupant de soins palliatifs)
– avec les personnes âgées (rencontres entre collégiens de quartiers populaires et résidents d’une maison de retraite, débats dans une maison de retraite sur des pays étrangers – un pays par séance traité sous tous ses aspects, de la littérature à la cuisine)

3. Information sur certains problèmes de société
– avec le harcèlement des femmes au quotidien (vidéo pour lycéens)
– avec la sensibilisation des jeunes élèves aux dangers d’Internet (école du bois de Boulogne)

4. Divers projets plutôt ludiques
– avec la création d’une bibliothèque en libre-service dans un café
– avec une journée sur le thème du voyage faisant appel à la créativité des enfants d’un centre de loisirs
– avec une compétition entre équipes d’étudiants représentants plusieurs nationalités (épreuves sportives et de culture générale)

Bravo à tous !

Et désolée pour les groupes qui ne se retrouveront pas en photos : j’en ai raté quelques-unes…

IMG_1628IMG_1752IMG_1753IMG_1758IMG_1756IMG_1732IMG_1736IMG_1746IMG_1751IMG_1760italIMG_1755

Read Full Post »

expo 1

Belle initiative citoyenne de mes étudiantes Marion, Mégane, Solenn et Valeriya : dans le cadre de leur projet tuteuré, elles ont organisé une exposition photographique des œuvres d’un jeune photo-journaliste italien, Maurizio Martorana, qui a travaillé sur la vie des réfugiés à la frontière Vintimille-Menton, intitulée Just another border. Le but final de l’exposition était de faire réfléchir les gens sur leur perception des événements récents.

En ne ménageant pas leur peine, en prenant des risques financiers, en surmontant plusieurs difficultés, elles ont réussi à monter cette expo dans la salle paroissiale de l’église du Vœu. Une expo qui intéresse également l’Université et même… le théâtre de la Photographie et de l’Image !

Accrochage parfait (belles suspensions), ambiance musicale assurée par un jeune pianiste, buffet cuisiné par les étudiantes : tout était au diapason pour mettre en valeur ces clichés noirs et blancs particulièrement poignants qui expriment crûment la détresse de ces hommes venus de si loin pour se heurter aux frontières de leurs rêves d’Europe.

Read Full Post »

Pendant la minute de silence

Pendant la minute de silence lundi

Mardi, Patrick signalait sur son blog la photo prise en noir et blanc par (et avec) ses étudiants d’InfoCom en hommage aux victimes des attentats de Paris.

Le sujet reste sensible au sein de l’Université et, en m’apprêtant à retrouver des étudiants de L3 de LEA mercredi matin, je me demandais si je devais aborder la question avec eux. En fait, je n’ai pas eu à réfléchir bien longtemps. Je ne sais plus trop comment ça a commencé mais finalement, c’est pendant presque deux heures que nous avons parlé ensemble. La faible assistance ce matin-là était sans doute propice à l’échange.

Très marqués par les événements – qui ne le serait pas ? – j’ai trouvé leurs réactions très « raisonnables » et mesurées malgré l’inquiétude. Pas de fatalisme pour autant, juste une inquiétude, non pas individuelle, mais pour le monde dans lequel nous vivons et portée vers l’avenir.

J’éprouve beaucoup de difficultés à parler de ce qui vient de marquer notre pays ce vendredi 13 novembre. Le faire avec eux m’a fait du bien. À eux aussi, peut-être ?

Read Full Post »

Avec les étudiants de Licence 3 LEA à la fin du 1er semestre

Avec les étudiants de Licence 3 LEA à la fin du 1er semestre

Cette année encore, mes étudiants de LEA (parcours juridique) ont dû s’investir dans des projets tuteurés. Sur une thématique choisie librement, par groupes de quatre ou cinq, ils doivent essayer de mener à bon port la réalisation de l’objectif qu’ils se sont fixé. Au premier semestre, il y avait eu les étudiants de Licence 3 (photo ci-dessus prise à la fin de leurs présentations).

Ce semestre (mercredi) c’était au tour des Licence 2 de rendre compte de ce qu’ils avaient fait.

Une fois de plus, certains groupes m’ont impressionnée par leur engagement : leur travail a rarement été simple mais nombre d’entre eux sont parvenus à franchir les obstacles qui n’ont pas manqué de surgir sur leur route. J’ai donc décidé d’en reprendre certains sur ce blog (en plusieurs billets). Il y aura ceux qui ont réalisé des vidéos, ceux qui ont ouverts des sites internet, ceux qui ont souhaité mieux faire connaître leur filière…

Pour aujourd’hui, trois projets qui ont été repris par la presse.

– Il y a eu ainsi le groupe de Brandon, Rebecca, Aïchata et Léa qui a réussi un pari particulièrement ambitieux : organiser un spectacle artistique mêlant danse, chant, théâtre, musique et défilé de mode pour récolter des fonds pour l’UNICEF et l’association Water of Hope. Réunir tous les artistes, trouver la salle, communiquer (affiches, flyers, médias) : ce fut une lourde tâche. Le 20 mars, c’est à la salle Laure Ecard de Saint Roch que la manifestation intitulée « Humanity Art » a eu lieu. Plus de 150 personnes sont venues et c’est avec la satisfaction du devoir accompli que le groupe a pu offrir les bénéfices aux responsables des deux organismes qui étaient présents (au grand soulagement de leur prof qui était quand même inquiète vu l’investissement financier important pour des étudiants, la location de la salle et du matériel nécessaire n’étant pas gratuits…)

Nice-Matin, mars 2015-UNICEF

– Pour leur part, Sarah, Maeva, Camille, Diane et Lorène avaient choisi de faire participer des élèves d’une école de Mouans-Sartoux à une journée de sensibilisation au handicap. C’est ainsi que le 2 avril, elles ont pu accueillir des représentants de l’APF (association des paralysés de France), de l’association Valentin Hauÿ (aveugles et malvoyants), de l’association GOYA (sourds et malentendants) et de l’association des chiens guides d’aveugles de PACA, qui ont mis les enfants en situation et les ont fait participer à différentes activités. Avoir réussi à coordonner école, mairie, interventions des associations (avec un déjeuner sur l’herbe au milieu pour les enfants et un goûter à la fin) ne fut pas une mince affaire. Mais quelle satisfaction pour ces jeunes filles d’avoir eu – témoignage de reconnaissance pour la qualité de leur travail – le passage de plusieurs élus de la petite ville au premier rang desquels le maire, André Aschiéri.

Nice-Matin 2015 04avr Handicap 9-12

– Dernier projet évoqué dans ce billet : celui d’un groupe d’étudiants italiens (Chiara, Marta, Ariana, Damiano) et d’une étudiante hongroise (Daniella). Ayant eu, par leurs expériences personnelles, des contacts avec de jeunes enfants rencontrant des difficultés, ils ont choisi de s’intéresser à la question de l’adoption, notamment au parcours souvent semé d’embûches afin de parvenir à adopter. Après avoir récolté des questionnaires distribués en France, en Italie et en Hongrie, ils ont décidé, face à l’ignorance dont les réponses témoignaient, d’organiser en Italie une rencontre avec une maison d’accueil de Sanremo « Il Cortile ». La salle a été trouvée : c’est l’Institute Italo Calvino qui l’a mise à leur disposition et une famille d’adoptants a accepté de participer à la conférence-débat. Celle-ci a eu lieu le 8 avril et ce fut un succès. L’événement avait été annoncé dans Samremo news (journal en ligne) qui a par la suite rendu compte de l’événement (cliquer sur la photo ci-dessous pour avoir accès à l’article).

Adoption SanremoDécidément, l’enthousiasme et l’esprit d’entreprise étaient bien présents : une raison pour l’enseignante d’être fière de ses étudiants.

Read Full Post »

BAPU

Lors de notre déclaration de candidature, nous avons affirmé avec Patrick Mottard, être résolument contre une opposition stérile dans les assemblées où nous sommes élus. Il ne s’agissait pas d’une affirmation gratuite pour période électorale. Pour dire cela, nous nous appuyons sur une expérience déjà éprouvée.

Depuis des années, nous faisons des propositions et certaines ont débouché sur des réalisations concrètes.

Parmi elles, il en est une dont je suis assez fière : celle qui a abouti à la création du BAPU (Bureau d’Aide Psychologique Universitaire) dans notre ville.

Présenté par des amis communs, un psychologue, faisant partie d’un petit groupe très motivé, m’a convaincu de la nécessité d’avoir un BAPU (structure existant déjà dans de nombreuses villes universitaires) pour soulager certaines formes de détresse ou de fragilités étudiantes. Le fait d’être enseignante à l’Université m’a évidemment permis de comprendre très vite l’utilité d’un tel dispositif. Mais pour boucler le dossier, ses initiateurs avaient besoin de l’aide du Conseil général afin de pouvoir disposer de locaux adéquats.

J’ai donc proposé cette création en séance plénière du Conseil général. Dans une certaine indifférence il faut bien le dire…

Mais, convaincue par le dossier, j’ai fait le siège des services, des élus de la majorité, du Président du CG.

Après plusieurs mois d’efforts, la création du BAPU devint effective fin 2009. Depuis, cette structure fonctionne parfaitement dans l’intérêt de la population étudiante.

Et quand, aujourd’hui, je lis les comptes-rendus et les rapports du BAPU que le directeur me fait régulièrement parvenir, j’avoue avoir la satisfaction du devoir accompli et même, pourquoi ne pas le dire, un petit sentiment de fierté…

P.S. On peut lire sur ce blog, le billet que j’avais fait lors de l’inauguration : Le BAPU, vous connaissez ?

Lien vers le site du BAPU Nice.

Read Full Post »

affiche

Après la soirée-débat au Mercury sur le Brésil (voir le blog de Patrick en date du 11 mars 2014) et la soirée découverte de la jeune scène musicale niçoise au Staccato (même blog le 6 avril 2014), c’est un autre groupe de LEA L2 Droit qui a encore frappé en organisant à Carlone, devant un amphi quasiment plein, et en partenariat avec le CIDFF (centre d’information sur les droits des femmes et des familles), un débat sur le thème de l’égalité hommes/femmes intitulé « Le monde évolue, et toi ? » (voir, en fin de billet, la présentation pour inviter à la manifestation).

groupe doits des femmesEn introduction, une petite vidéo drôle et pédagogique réalisée et jouée par Eloïse, Marianne, Sarah et Thomas amusa beaucoup le public. Or, de l’humour, il fallait en emmagasiner pour supporter ensuite un extrait du documentaire Les insoumises proposé par le CIDFF ainsi que les explications de Viviane, son animatrice, essentiellement sur le thème des violences conjugales. C’était une très bonne idée d’évoquer puis de débattre de cette question de société avec un public qui n’a pas toujours conscience de sa gravité.

Cela dit, cet événement particulièrement réussi ainsi que les deux précédemment évoqués ne sont que des exemples parmi d’autres de la qualité des projets conduits et proposés par ces étudiants du parcours juridique de LEA L2.

groupe don du sangAinsi, sans pourtant être exhaustive, je pourrais citer le projet de Christelle, Deborah, Lucas, Lucie et Sabrine qui visait à booster le traditionnel don du sang qui stagnait ces dernières années sur le campus ; ou encore celui d’Alice, Laetitia, Leila, Sara et Tommaso qui a permis la collecte de produits de première nécessité au profit de l’épicerie solidaire à destination des étudiants. Il y a d’ailleurs d’autres projets en cours ou à venir dans le domaine de la solidarité.

Je pourrais également parler, par exemple, du groupe de Georgia, Julien, Natacha, Priscilla et Vanya qui, grâce à la complicité de l’ami Manu, a pu présenter à une classe de lycéens, et en collaboration avec la Croix rouge, tout un programme sur les premiers secours et la conduite responsable. Plusieurs projets existent aussi en direction des collèges ou des lycées pour faire connaître des filières universitaires ou des métiers de l’artisanat.

D’autres fois, le projet a consisté dans la réalisation d’un site Internet (infos culturelles à destination des étudiants étrangers, ou encore sur le patrimoine russe de la ville de Nice…). Dès que ceux-ci seront finalisés (ils sont en train d’être complétés), je donnerai les liens sur ce blog.

Je vous dis donc à bientôt, pour la suite des aventures les LEA L2 Droit !

 

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :