Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Quartiers 7e canton’ Category

Jean de La Fontaine 3

Ce matin, Patrick Mottard s’est rendu dans l’avenue Jean de La Fontaine sur les lieux du glissement de terrain qui a partiellement enseveli deux maisons tout en engloutissant plusieurs voitures.

Jean de la Fontaine 4L’émotion était encore palpable sur place face aux 400 m3 de terre et de boue qui ont dévalé de la colline sur laquelle sont édifiés les immeubles de la résidence de La Segurana, même si les riverains sont remarquablement positifs face à cette petite catastrophe.

En tant que conseillère générale, j’avais eu malheureusement l’occasion, en maintes circonstances, de constater l’instabilité des terrains avoisinants : l’avenue Henry Dunant avait dû être fermée pendant plus d’une année, en haut du Vallon des Fleurs à cause d’un éboulement dans les années 2000 ; le camin de Riba Mouala avait dû également être interdit car il présentait des dangers (de très grands arbres menaçant de s’effondrer sur une maison en contrebas) et j’avais obtenu qu’on y fasse quelques travaux.

Jean de La Fontaine 1Il convient donc de prendre le problème à bras le corps car nous n’aurons pas toujours la chance d’hier matin avec uniquement des dégâts matériels (aucune victime n’est à déplorer).

Le 24 novembre, au Conseil municipal, je soutiendrai bien sûr la délibération visant à solliciter l’état de catastrophe naturelle pour l’ensemble des intempéries intervenues sur notre territoire ces dernières semaines. Mais j’insisterai tout particulièrement pour qu’au-delà de cette mesure nécessaire soit développé un plan de sécurisation des collines de Nice Nord.

Publicités

Read Full Post »

Les artistes de Louis-PaulLouis-Paul et « ses » artistes

Place Alexandre MédecinIl est des jours – et c’est heureux ! – où l’amie prend le pas sur l’élue. Ainsi, samedi, avec Patrick, nous nous sommes rendus place Alexandre Médecin où, une fois de plus, l’équipe du comité de quartier avait organisé une manifestation (en l’occurrence, un vide greniers qui a attiré grand monde tant côté vendeurs qu’acheteurs). Nous passons régulièrement sur la petite place, bien sûr pour encourager les bénévoles, mais aussi parce que l’accueil y est toujours chaleureux et que cette rencontre est parfois l’occasion de discussions passionnées (n’est-ce pas, cher Edmond ?)

L’après-midi, c’est à la présentation du dernier ouvrage du photographe Louis-Paul Fallot, que j’ai connu à travers les blogs (Le blog de Louis-Paul) et dont je suis les productions depuis quelques années, que je suis passée. Il s’agissait du 5e volume de la série « Carte blanche & noire », intitulé Objectif Artistes (éditions Baie des anges), dans lequel ont été réunis des artistes du sud venant d’horizons différents, en train de créer. Les modèles étaient quasiment tous présents et se sont volontiers prêtés à une séance de dédicaces de la page qui leur était réservée. Je n’étais pas la dernière à leur présenter l’ouvrage que je venais d’acquérir… mais il va de soi que celle qui m’a le plus touchée est celle de l’ami LP.

Avec Louis-Paul et ClaudioCe fut aussi l’occasion de discuter quelques minutes avec Claudio (et de faire la connaissance de son amie Barbara à qui l’on doit la photo ci-contre) et de constater que nous fréquentons les mêmes milieux artistiques, puisque notre dernière rencontre remonte à quelques semaines, lors à l’inauguration de la nouvelle Galerie Depardieu dont je vous reparlerai prochainement.

Après ce samedi sous le signe de l’amitié, le dimanche le fut sous celui de la famille avec le second BBQ de la saison : même si le soleil s’était fait discret, la douceur du temps nous permit de passer une agréable journée.

Read Full Post »

Delphine, Dominique, Ines

Dans ce Vallon des Fleurs où j’ai fait de si nombreuses interventions d’élue après avoir constaté tant de situations précaires et d’abandons administratifs du bailleur social ou de la municipalité, la campagne électorale devient forcément moins abstraite. Et la distribution de notre programme sur les nouvelles relations que nous entendons voir s’instaurer avec les bailleurs sociaux ne peut qu’être bien accueillie.

Aussi, ce matin, j’étais heureuse de sillonner ce quartier avec mes colistières Delphine Delansay et Ines Hammami, et notre complice Henri Cottalorda, avant d’aller faire un tour du côté de La Segurana (avenue Jean de la Fontaine) où j’ai malheureusement pu vérifier qu’il y avait toujours la trace des véhicules qui y ont brûlé récemment (dont celui de mon amie Chris)…

Avec André-PierreHenri, Dominique, InesLa Segurana

Read Full Post »

Les oeuvres exposées sur la place Alexandre Médecin

Les oeuvres exposées sur la place Alexandre Médecin

La poignée de bénévoles du comité de quartier Alexandre Médecin ne baisse pas les bras : ils ont, ce samedi, organisé une nouvelle fois leur « Journée des artistes » sur le site bien sympathique de la place.

Avec l’animation à la fois chaleureuse et talentueuse de Peggy (qui s’est lancée dans une reprise particulièrement savoureuse de La passionata de Guy Marchand), malgré une passante ronchonne qui trouvait qu’il y avait trop de bruit (à 15 heures…), ce fut un nouveau moment de convivialité.

Pourtant, ils ont du mérite ces bénévoles, car on ne peut pas vraiment dire qu’on les aide beaucoup.

Que ces quelques photos rendent hommage à leur travail.

Avec une partie des animateursRock avec EdmondPeggyLa ronchonneUn peu de country...Un peu de rock

Read Full Post »

L’équipe des ateliers théâtre et Monsieur le Principal

Au collège Valéri, on ne se contente pas de présenter chaque année un spectacle de qualité. On organise aussi, bien sûr, la Fête du collège. C’était ce samedi, toute la journée.

L’accent était mis, d’une part, sur la découverte et la préservation de la forêt et, d’autre part, le théâtre.

Dans le cadre du projet « Une année en forêt », les élèves de 6e avait passé une journée à Entraunes. Encadrés par Mesdames Denise Daniel (prof de SVT), Claudie Dietre (prof de techno), et Sophie Sacreste (prof d’histoire-géo), ils ont pu se pencher sur tous les aspects de la vie en forêt au fil des saisons – faune, flore, risques, moyens de communication – et réaliser une exposition très pédagogique. Un livret a également été édité. Cette préoccupation constante du collège m’a fait particulièrement regretter l’abandon, faute de moyens, de la « Classe Environnement » dont le travail de l’an dernier a été sélectionné aux Trophées de l’Environnement de la Ville de Nice. Il portait sur « La protection de la mer » et cette sélection a permis le financement de la réalisation du projet. C’est ainsi que des affichettes seront mises en place sur les plages de Nice cet été appelant les vacanciers à respecter la mer… en français, en anglais et en italien !

M’étant attardée à l’exposition sur la forêt, j’ai raté la première partie du spectacle théâtral (atelier Jérôme) dont on m’a dit le plus grand bien. Mais la deuxième (atelier Mme Pujo) m’a à nouveau permis de constater à quel point certains élèves étaient doués tant dans les saynètes originales (nul doute que tous les spectateurs se souviendront des différents moyens recensés par les acteurs d’annoncer une mauvaise note à ses parents en essayant d’éviter de trop vives réactions !) que dans les reprises des personnages de Molière (Argan et Toinette ou Louison, Harpagon) et de Corneille (Don Diègue). On ne peut que regretter que, cette année encore, le collège n’ait pu bénéficier d’une estrade afin d’offrir de meilleures conditions matérielles tant aux acteurs qu’aux spectateurs.

En fin d’après-midi avait lieu la traditionnelle remise des prix aux élèves les plus méritants (il faut non seulement bien travailler mais également avoir un comportement sociable pour faire partie des deux élèves bénéficiant dans chaque classe de ce titre). Patrick Mottard, en tant que conseiller général, a participé bien volontiers à cette cérémonie.

Mais, tout au long de la journée, l’émotion, bien que retenue, était présente : c’est qu’il s’agissait là de la dernière participation du principal Lucien Roux qui a présidé aux destinées du collège Valéri ces dernières années. Si on espère pour lui plein de bonnes choses dans sa future nouvelle vie et si on souhaite la bienvenue à sa successeure (je ne m’y fais pas à cette forme du féminin…), nul doute qu’il va être regretté.

Au revoir, Monsieur le Principal ! Bonne route !

Read Full Post »

C’est l’heure de la pause déjeuner pour les bénévoles du comité de quartier

Le tramway peut transformer le quartier en lieu de passage. La mairie peut continuer à faire la sourde oreille pour un branchement électrique digne de ce nom. La météo incertaine peut décourager un certain nombre d’exposants et de visiteurs. La concurrence peut être forte en ce mois de juin en manifestations en tout genre. Et pourtant, les irréductibles organisateurs du Comité de quartier Saint Maurice continuent à creuser leur sillon et à faire vivre cette superbe place Alexandre Médecin comme aujourd’hui, avec la Journée des Artistes.

C’est toujours un plaisir de passer un moment avec eux… et notre chère Peggy bien sûr.

Read Full Post »

Quelques partis de gauche ont récemment fait une conférence de presse pour expliquer les bienfaits de l’unité à gauche (il s’agissait en fait de stigmatiser la candidature de Jean-Christophe Picard dans la 3e circonscription pourtant légitimée par l’autorisation d’une primaire dans l’accord national PS-PRG).

Lorsque j’ai vu qu’EELV participait à cette touchante réunion de famille, j’avoue que les bras m’en sont tombés. N’est-ce pas ce parti qui, en présentant un candidat au dernier moment dans le 7e canton en mars 2011, a provoqué ma défaite alors même que j’avais (relativement) réalisé le meilleur score de la gauche dans le canton le plus à droite de la ville ? Flinguer sans raison une sortante de gauche – qui plus est en pointe dans la démocratie de proximité chère aux Verts – est un acte de guerre contre l’unité de la gauche ou je ne m’y connais pas.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Elue de terrain, je savais à peu près tout ce qui se passait sur le territoire du 7e canton. C’est ainsi qu’il m’avait été rapporté très tôt que le futur candidat Vert (il se déclarera quelques jours après) avait rencontré mon adversaire UMP (par ailleurs Président national de la Fédération des chasseurs !) en tête-à-tête dans un restaurant de l’avenue Cap de croix. Bien sûr, chacun peut déjeuner avec qui il veut, mais là, il faut bien avouer que la date, le lieu, et la suite font que cette rencontre à de quoi surprendre…

De la surprise à l’explication, il n’y a parfois qu’un pas. Celui que n’ont pas hésité à franchir certains observateurs avertis de la vie politique locale.

Ainsi, l’ancien journaliste Philippe Carlin, dans son ouvrage « Enquête à Estrosi city : autopsie d’un leurre », sorti en mars 2012, écrit en pages 216-217 : « L’analyse de ces élections serait incomplète sans un petit tour dans le 7e canton, tenu par la radicale de gauche Dominique Boy-Mottard (…) L’UMP y lance le conseiller municipal Bernard Baudin, éminent représentant du lobby des chasseurs et de la franc-maçonnerie. Afin de lui faciliter la tâche en divisant les suffrages de la gauche, l’UMP 06 fabrique un candidat Vert, Eric Belistan. »

Par conséquent, Mesdames et Messieurs d’EELV, avant de vous précipiter sur les estrades unitaires, balayez devant votre porte et redécouvrez ce sentiment noble qu’est la pudeur.

Pour conclure, je dois dire que j’avais prévu de publier cette réflexion après les législatives mais on ne peut pas laisser dire et faire n’importe quoi. Trop, c’est trop !

J’ai également tenté récemment de laisser un commentaire suite à un billet du premier secrétaire de la fédération PS sur son blog, mais puisqu’il est toujours à cette heure en attente de validation, le voici :

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :