Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Politique internationale’ Category

le quartet

Je me souviens de ma satisfaction quand le comité Nobel a décerné, en octobre 2015, le plus prestigieux de ses prix, celui de la Paix, au Quartet tunisien composé de l’UGTT (Union générale tunisienne du travail), de la LTDH (Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme), de l’UTICA (Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat) et de l’Ordre des avocats.

Il était hors de question que je ne réponde pas avec enthousiasme, hier soir, à l’invitation du Consul de Tunisie, Hamed Ben Brahim, qui organisait une réception des représentants de ces organisations (l’ordre national des avocats n’avait pu être présent… pour cause d’élection professionnelle) : le Quartet a eu un rôle décisif dans l’organisation du dialogue national pour la transition démocratique du pays.

Ce fut l’occasion d’échanger quelques mots avec Houcine Abassi (UGTT) qui m’a rapidement fait comprendre sa bonne connaissance de la situation syndicale française et que son organisation n’avait rien à envier à la CGT…

En compagnie des amis Inès, Slah et Samih, j’ai pu écouter Houcine Abassi et Wided Bouchamaoui (UTICA), qui ont beaucoup insisté l’un et l’autre sur le rôle qu’avaient à jouer les Tunisiens qui vivent en France et ailleurs dans le monde, et Abdessatar Ben Moussa, président de la LTDH dont j’ai particulièrement apprécié l’intervention (il a notamment insisté sur le statut des femmes).

Alors, même si les choses ne vont pas assez vite, même si l’évolution de la situation ne prend pas toujours la direction désirée, et que cet état de fait suscite impatiences et déceptions, en rentrant chez moi pour suivre la demi-finale France-Allemagne, je me disais que cette rencontre-là, je n’étais pas près de l’oublier. On n’a pas toujours l’opportunité d’avoir rendez-vous avec l’Histoire.

PS : j’ai également eu le plaisir de croiser à la réception le député de la circonscription France 2, Riadh Jaidane, avec qui je partage mon bureau… à la Faculté de Droit.

Dominique Boy-Mottard, Inès Hammami, Slah Jeribi

Read Full Post »

Iowa, star state

iowa 5

L’Iowa va être au centre de l’actualité planétaire cette nuit, si l’on en croit les infos qui commencent à affluer dans les médias avec les premiers rendez-vous des primaires républicaines et démocrates qui vont s’y tenir (caucus) débutant le long processus de l’élection présidentielle américaine.

L’occasion de retrouver quelques photos de notre traversée de cet état (surtout des champs de maïs…) il y a quatre ans, sous un ciel tourmenté.

 iowa 2iowa 3iowa 4

Read Full Post »

Prix Nobel de la PaixDans un monde musulman qui va chaque jour un peu plus mal, ce qui se passe en Tunisie depuis quelques mois est un message d’espoir.

Que le comité Nobel ait décidé d’attribuer le plus prestigieux de ses prix, celui de la Paix, à ceux qui œuvrent tout particulièrement pour « la construction d’une démocratie pluraliste en Tunisie après la Révolution du jasmin de 2011 » en menant le dialogue national dans le pays n’est que justice.

Si on peut faire la démonstration que démocratie et droits des femmes – je me souviens du débat que nous avions organisé au MUSEAAV – sont la vraie alternative aux régimes dictatoriaux et souvent sanguinaires qui ont été chassés par la Révolution du Printemps arabe, on aura triomphé de cet intégrisme qui veut nous faire croire que le Moyen-Âge serait l’avenir des peuples musulmans.

Soutenons donc les quatre organisations du Quartet récompensées (l’Union générale tunisienne du travail, la Fédération patronale UTICA, la Ligue des droits de l’homme, l’Ordre national des avocats) qui, par leur action, ont permis de sortir de la crise politique suite aux assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi en 2013.
Soutenons la Tunisie.
Soutenons les démocrates arabes.
Soutenons les femmes arabes.

Read Full Post »

PancarteC’est avec environ un millier de participants – seulement – que Nice a apporté sa contribution aux manifestations « Refugees welcome ». Mais la détermination des présents, la très grande dignité des slogans et l’itinéraire qui longeait cette Méditerranée  si concernée par les drames de ces derniers mois, ont sauvé l’honneur de la ville. Nice en était.

Richard et VéroIMG_8796antoine, et les autres

Read Full Post »

Je suis Tunis

Je suis Tunis

L’information étant tombée tardivement, nous étions très peu ce soir place Garibaldi pour manifester notre solidarité avec la Tunisie et les nouvelles victimes de la folie intégriste.

Raison de plus pour être très nombreux samedi.

 Leila, Dominique, Delphine

Read Full Post »

Les députés europhobes tournent le dos et ceux du FN restent assis pendant l'hymne européen : glaçant...

Les députés europhobes tournent le dos et ceux du FN restent assis pendant l’hymne européen : glaçant…

Tout d’abord l’Europe et l’image glaçante de ces députés europhobes tournant le dos à la tribune du Parlement pendant l’Hymne à la joie. Une preuve de plus qu’on ne pourra jamais discuter avec ces gens-là, seulement les combattre.

Nicolas SarkozyÀ propos de Sarkozy, j’ai l’impression que la journée d’hier a marqué un tournant jusque dans les milieux qui lui étaient les plus favorables. En effet, hier soir, ses soutiens les plus emblématiques (Nadine Morano, Christian Estrosi…) ne criaient plus vraiment au complot mais se contentaient de demander une justice sereine où leur ancien leader ne serait pas moins bien traité que le commun des mortels.

Enfin, sur les rythmes scolaires, comme j’ai pu le vérifier encore au Conseil métropolitain avant-hier en discutant avec certains maires, la réforme se met en place dans les Alpes-Maritimes comme ailleurs. Beaucoup de temps perdu par les municipalités à bloquer la réforme avec toutes les conséquences que l’on sait. Mais je suis persuadée qu’on n’en parlera pas plus dans six mois – et je suis généreuse – que de la loi sur le mariage pour tous…

Read Full Post »

MUSEEAV, Ines HammamiInes Hammami, mars 2013, MUSEEAV

Quoi que l’on pense du contenu de la nouvelle constitution tunisienne, personne ne peut nier qu’elle fait figure d’extra-terrestre dans le monde arabe. Adoptée hier soir à la quasi-unanimité de l’Assemblée, cette constitution établit les bases d’une nouvelle démocratie.

Il a fallu deux ans de travail pour que ce texte de compromis aboutisse. Un compromis qu’on retrouve au sein de plusieurs articles. Mais pouvait-il en aller autrement ? Quel autre pays que la Tunisie, avec son histoire et sa culture, pouvait être à même de faire élaborer son texte fondamental entre islamistes, progressistes, libéraux ? Les esprits chagrins préfèreront voir le verre à moitié vide, les autres, dont je fais partie, le verre à moitié plein. C’est avec émotion que je pense à cette belle soirée que j’avais organisée en mars 2013 au MUSEAAV consacrée aux regards de femmes niçoises franco-tunisiennes, des femmes qui nous avaient fait part de leurs craintes et de leurs espoirs face aux révolutions du Printemps arabe. Et je me dis que les seconds doivent aujourd’hui l’emporter sur les premières.

Un nouveau gouvernement a été nommé (là aussi ça n’a pas été simple). Avec la nouvelle constitution, il dispose de sa feuille de route et va pouvoir se consacrer au redressement d’un pays qui, après les crises politiques à répétition, en a bien besoin. La 2e République commence aujourd’hui. Pour la Tunisie, pour son peuple dont nous sommes si proches, souhaitons-lui de réussir.

Read Full Post »

BourseDans trois grandes démocraties, la paralysie politique est presque totale.

Aux USA, c’est le fameux shutdown qui laisse exécutif et législatif face à face dans une situation de blocage absolu en paralysant les administrations.

En Allemagne, c’est la recherche d’une majorité gouvernementale qui, de toute façon, ne pourra être que contre-nature.

En Italie, c’est un délinquant qui prend (a pris) les institutions en otage.

Dans de telles situations, on pouvait imaginer que les marchés financiers, perdant confiance, seraient pour le moins chahutés. Que croyez-vous qu’il se passa ? Rien.

C’est dire en quelle estime le Dow Jones, le CAC 40 et Cie tiennent le politique. À méditer…

Read Full Post »

 

SYRIA-POLITICS-UNREST

Photo prise sur le site « A l’encontre« 

Pas question ici pour moi d’émettre un avis sur ce qu’il convient réellement de faire face à la guerre civile syrienne. Je n’ai pas les compétences nécessaires me permettant d’affirmer, comme d’aucun ne se gênent pas pour le faire : « Y a qu’à… faut qu’on… »

J’ai simplement du mal à admettre que rien n’est possible et qu’il faille laisser face à face un dictateur et ses opposants, le premier massacrant les seconds, quelles que soient les armes utilisées, traditionnelles ou chimiques.

Mais deux choses m’insupportent parmi les arguments invoqués par ceux qui s’opposent à l’intervention.

– Il y a ceux qui disent que ça ne nous regarde pas, qu’on a bien assez de problèmes avec la crise chez nous, que le gouvernement ferait mieux de s’occuper des difficultés du pouvoir d’achat des Français… Ce repli sur soi me semble indigne, comme l’est le fait de traiter Hollande de va-t’en-guerre : comment peut-on imaginer que c’est avec plaisir qu’on participerait à une intervention armée, quelle que soit la forme que celle-ci pourrait prendre ? Qu’on cesse avec ces minables procès d’intention. D’ailleurs, cette exploitation politicienne de la situation en Syrie à des fins intérieures est assez inédite dans notre pays où l’on assiste à un ballet désordonné des opposants de tout bord : parce que, à côté de ceux qui ne veulent surtout rien faire, il y a ceux qui reprochent au Président français d’attendre la position des Américains. Que voudraient-ils ceux-là ? Qu’on parte tout seuls la fleur au fusil ?

– Et puis, il y a ceux qui, de plus en plus nombreux, s’empressent de faire surgir (ils le font d’ailleurs à tout propos), la théorie du complot du grand impérialiste américain qui serait à l’origine de tout ça (y compris l’utilisation d’armes chimiques) via la CIA bien sûr, et évidemment pour satisfaire les ambitions non moins impérialistes de leurs amis sionistes israéliens. Il est très inquiétant de voir à quel point aujourd’hui cette théorie trouve un écho démultiplié par le biais des réseaux sociaux.

Le seul argument que je suis prête à entendre, c’est le risque de faire arriver au pouvoir les opposants islamistes dont on sait qu’ils sont puissants, toujours mieux organisés que les vrais démocrates, et qu’ils bénéficient des moyens financiers de leurs fortunés amis arabes. Il est vrai qu’avec l’Iran, ça ferait beaucoup. Mais j’ai quand même du mal à me satisfaire de ça pour justifier l’impuissance de la communauté internationale. Et, une fois de plus, de l’Union

Read Full Post »

Sarah Palin

Sarah Palin

Quand il s’agit de traiter l’actualité immédiate, la fiction américaine est d’une incroyable efficacité.

Ainsi, cinq années après la campagne présidentielle 2008, la chaîne HBO (très appréciée sur un blog voisin…), nous livre un téléfilm de très grande qualité (Golden Globes 2013) désormais disponible en DVD.

Game change nous narre « l’ascension et la descente aux enfers de Sarah Palin », un document pour le moins ébouriffant sur l’incroyable parcours de Sarah Palin, gouverneur de l’Alaska, pro-life, créationniste, hockey mom autoproclamée et d’une inculture politique abyssale.

Confronté à l’avance d’Obama dans les sondages, le staff de McCain (un candidat républicain tout à fait honorable : rien à voir avec Bush ou même Reagan) s’affole et recrute in extremis Sarah Palin, politicienne inconnue mais dont les positions à l’emporte-pièce et un certain charisme sont censés inverser la tendance.

Très vite, l’équipe de campagne se demande même si cette dame, qui ignore qu’il y a deux Corées, qui pense que la reine d’Angleterre dirige son pays et qui prend des notes quand on lui explique la 2e Guerre mondiale (« les USA contre l’Allemagne et le Japon… je note… c’est top… », dit la dame) , n’a pas des problèmes psychiatriques.

Julianne Moore, dans le rôle de Sarah palinMais c’est une bonne oratrice capable d’improviser autour des obsessions de l’Amérique profonde. Dès lors, toute la stratégie de l’équipe de campagne (tétanisée) va consister à l’éloigner des médias et à attendre en croisant les doigts la défaite annoncée.

Le téléfilm montre les dangers des stratégies électorales uniquement basées sur la communication et la volonté d’épouser les fantasmes d’une supposée majorité silencieuse.

Mais le constat le plus terrible est que ce n’est probablement pas elle qui a provoqué la défaite de McCain. En tout cas, les dernières images de Sarah Palin nous démontrent qu’elle au moins pense le contraire.

Heureusement que, depuis, cette dame a disparu de la scène politique (même en Alaska), qu’Obama a été élu et réélu, que l’honorable John McCain est redevenu un homme politique républicain important et nécessaire à la démocratie américaine.

Voir, sur ce blog, le billet que j’avais écrit le 30 août 2008, à peine rentrée de Denver où la Convention démocrate venait d’investir Barack Obama, après avoir appris le choix de Sarah Palin par John McCain : Sarah Palin, une conservatrice radicale pour la Vice Présidence républicaine.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :